• Suite de la journée du 12 mars et de notre circuit

    Après notre bon déjeuner au restaurant Green Éléphant, nous reprenons notre minibus et parcourons quelques quartiers de la ville.. Nous passons devant la maison de Aung San Suu Kyi, maison dans laquelle elle vécu prisonnière en résidence surveillée pendant 6 ans.

    née le 19 juin 1945 à Rangoun, Aung San Suu Kyi est une femme d'État birmane, figure de l'opposition non-violente à la dictature militaire de son pays. Elle est lauréate du prix Nobel de la paix en 1991.

    Elle est la fille du partisan de l'indépendance birmane Aung San, qui est assassiné alors qu'elle a deux ans. En 1988, elle co-fonde et devient secrétaire générale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), un parti politique opposé à la junte militaire au pouvoir. En 1990, le gouvernement militaire annule les élections législatives, remportées par la LND, et place Aung San Suu Kyi en résidence surveillée. Durant son enfermement, celle-ci bénéficie d'un important soutien international et se voit attribuer le prix Nobel de la paix. Elle est libérée en 2010.

    Élue députée à l'issue des élections partielles de 2012, elle mène son parti à la victoire aux législatives de 2015, organisées plus librement que les précédentes. L'année suivante, alors qu'une disposition constitutionnelle l'empêche de devenir présidente de la République, elle est nommée ministre des Affaires étrangères, conseillère spéciale de l'État et porte-parole de la Présidence, sa position étant celle d'un chef de gouvernement de facto. Bien que la Birmanie ait entamé une transition démocratique, le gouvernement auquel elle participe doit composer avec une armée toujours très puissante.

    À partir de 2016, elle fait l'objet de critiques à travers le monde en raison de son attitude durant les exactions de l'armée birmane envers les Rohingya, groupe ethnique de confession musulmane. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Aung_San_Suu_Kyi)

    Quelques vues des quartiers traversés, les bâtiments officiels, ambassades, etc... On voit plusieurs églises catholiques ou anglicanes,
     
         
    Cathédrale Notre-Dame de la Conception
     
     
    même une mosquée...
     
    et un temple hindou dravidien 
        
     
     
     
    le quartier des ambassades et universités
     
    les anciens quartiers coloniaux
     
     
    les transports en commun dans les embouteillages
     
     
     
    Puis nous allons à notre hôtel déposer nos bagages et nous reposer un peu, car depuis notre lever à 5 h du matin, le départ en pirogue du lac Inlé à l'aube et le vol depuis l'aéroport de Hého, la visite de la pagode au bouddah couché ,nous sommes fatigués. Notre hôtel est très correct, pas trop loin de la pagode Shwedagon et des quartiers coloniaux. C'est l'hôtel 7 Mile, un 3 *
     
     
    Notre chambre est d'un bon confort, spacieuse et très fonctionnelle, la climatisation nous amène la fraicheur dont nous avons bien besoin, puisque dehors il fait au moins 36°. Il y a aussi un mini frigo, ce qui est bien appréciable pour mettre nos bouteilles d'eau au frais.
     
         
     
     
    Nous en repartirons vers 17 h, pour aller visiter le joyau de la ville, la pagode Shwedagon,... la plus grande des pagodes de Rangoon, une ville dans la ville
     
    Nous y serons au moment où le soleil décline, quand les reflets du couchant illuminent la pagode et son stupa d'or, puis quand que les lumières s'allument et la magnifient encore un peu plus.
     
     .    
     
    Ce sera dans le prochain article si vous voulez bien, en attendant, je vous laisse regarder les photos...Merci de vos commentaires toujours appréciés
     
          
     
     

     
     
     
    Technorati

    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires