• Toujours le mardi 15 octobre 2013, nous continuons et finissons notre journée de visites par celle du quartier historique de la ville, le "Pelourinho"...

    Le largo do Pelourinho, officiellement place José de Alencar, est une place de forme triangulaire, en forte pente, située au cœur du quartier du Pelourinho.

    Avec ses sobrados du XIXe siècle, il est l'un des ensembles les plus intéressants de Salvador. La place a été créée à la suite de la démolition d'une porte qui servait à défendre la ville. 

    En bas de cette place se trouve aussi l'église Nossa Senhora do Rosário dos Pretos. Cette église était celle des esclaves noirs, elle a une signification très symbolique. Elle fut construite par les esclaves, le soir après le travail. Tous les saints y sont noirs. Il aura fallu presque 1 siècle pour la terminer et la peindre en bleu.

     

    Le largo do Pelourinho tire son nom du pilori (pelourinho en portugais) qui s'y trouvait et qui servait à punir les esclaves noirs.

    Nous y arrivons en toute fin d'après-midi, après avoir visité et quitté Cachoeira...la visite commence par le bas, et nous laissons le bus assez loin, car aucun bus ne peut accéder à cette partie de la ville. Tours et détours dans les ruelles...

    Il fait déjà nuit, la nuit tombe très vite au Brésil, à 18h00, on est déjà au crépuscule...

    Notre guide nous amène par les ruelles pavées  et tortueuses qui grimpent vers le haut du quartier...

    C'est assez abrupte, et les pavés de ces ruelles sont une vraie torture pour les pieds..

    Un fourgon de police est stationné à l'angle de deux rues très commerçantes (marchands de 4 saisons) il est éclairé, et les flics sont prêts à intervenir..

    En voyant les côtes en virages, je me dis que je ne vais jamais pouvoir grimper jusque là, car avec mon asthme, je souffle comme une locomotive smile...Mais, en prenant mon temps, j'y arrive...

     

    A mi-parcours de la côte, nous arrivons devant l'église Nossa Senhora do Rosário dos Pretos.

      

    Nous sommes mardi, et chaque mardi, dans l'église, il y a une messe nocturne particulière, où les Bahianais et bahianaises viennent, pour chanter et danser les cantiques, cet office spécial n'a lieu que le mardi soir...

    C'est tellement plein de monde, que c'est difficile d'entrer dans l'église...Beaucoup de personnes restent massées devant l'entrée...

    On arrive difficilement à faire des photos et à filmer, mais c'est quand même faisable...Mon époux qui est grand arrive à filmer et prendre des clichés, à bouts de bras au-dessus des têtes... et aussi de dehors, en montant sur des marches de maisons

     

    Après la messe, et que nous soyons sortis de l'enceinte de l'église, nous montons encore jusqu'en haut de l'immense esplanade qu'on appelle "largo de Pelourinho", et il faut encore pour moi, remettre le "moteur" en route, et le turbo car la côte pavée est impressionnante ! arf 

    La grande façade bleue qu'on voit en haut de la côte, est celle de la Fondation Jorge Amado

    Inauguré en 1987, cet espace culturel regroupe livres, objets personnels... de l'écrivain brésilien Jorge Amado, né en 1912 à Ferradas, dans une plantation de cacao du Sergipe, au sud de la province de Bahia. A noter que c'est devant ce bâtiment que s'élevait le pilori autrefois.

    et il est prévu que le groupe assiste à une démonstration de cappoeira, dans une petite ruelle à droite de la place...

    Puis, nous devons aller dîner dans un des restaurants assez réputés, dans la ruelle qui part de la place vers la gauche...Il faut encore grimper cette rue abrupte..

    Le restaurant se trouve à droite, l'entrée sous le panonceau..juste en face du centro cultural Ferrao 

    Et nous montons au premier étage du restaurant...La déco du restaurant est sympa, et le dîner également...

    Nous sommes arrivés presque au dessert du diner, toutes les fenêtres du restaurant sont ouvertes sur les balcons, car il fait très chaud...Et soudain, nous entendons un grondement...Que nous n'identifions pas immédiatement, puis ce grondement énorme se rapproche...

    Evidemment nous nous levons de table, et allons aux fenêtres...

    C'est là que nous voyons cette batterie de tambours qui descend toute la rue...

    Le bruit des percussions fait vibrer les tables.. Ils se sont arrêtés juste sous les fenêtres du restaurant..

    Des jeunes, filles et garçons, d'un groupe de batteurs, qui s'en donnent à cœur joie, avec à leur tête, un chef qui les dirige...

    Ils restent sous nos fenêtres longtemps, ce qui nous permet de les prendre en photos et de les filmer...Et mon mari descend pour les prendre de plus près...

     

    Un grand moment, une surprise totale...Entre-temps, une corbeille a été passée auprès des spectateurs pour un don à l'association de batteurs de tambours. Puis quand ils descendent encore plus bas, jusque sur la place, nous voyons les policiers armés qui les suivent, mitraillette à la hanche...On est jamais trop prudents dans ces ruelles le soir, et les échauffourées sont courantes...

    Pour repartir du restau, là ce fut encore plus compliqué..car le guide, pour nous faire gagner du temps, et rejoindre le petit bus (interdit dans cette partie de la ville) nous fit descendre par des passages étroits, pleins de blocs de pierres qui servaient de marches, et ce dans une quasi-obscurité, car pas d'éclairage public à cet endroit ...Très "Casse-gueule"...ouchOn était forts contents de remonter dans le bus, sans que personne n'ait fait de chute...

    C'est par cette venelle, entre les deux bâtiments, que nous redescendons du Pelourinho...Des gros blocs de pierre disjoints, au détour de virages, servant de marches inégales, étroites et glissantes, bref, super dangereux, surtout dans le noir ! arf

    Et encore plus contents de retrouver notre hôtel, après quelques kilomètres de route...et surtout notre lit !!

    Demain sera encore une journée très chargée, des visites encore dans Salvador de Bahia, le phare, et la ville haute, après avoir définitivement quitté l'hôtel le matin avec nos bagages...

    Mais ce sera dans un prochain article si vous voulez bien... En attendant, je vous laisse regarder les photos et la vidéo (église, et batterie tambours)

    @ bientôt

    Couper le son du lecteur de musique dans le diaporama avant de lancer la vidéo (petit haut parleur, cliquer dessus pour le barrer)

     

     

     
     
    Technorati

    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires