• Je vous avais laissés devant la gare du téléphérique qui monte au Pain de Sucre, ce samedi 19 octobre 2013...

    Le Pain de Sucre... (Pao de Açucar) Le nom de Pain de Sucre serait apparu au XVIe siècle à l'instigation des Portugais. Il devrait son nom à sa forme très particulière évoquant les blocs de sucre raffiné et placé dans des moules en argile pour être transportés par bateau à l'époque du commerce de la canne à sucre.

    Ce pic, bloc monolithique de granite, est le seul parmi tous ceux de la ville de Rio de Janeiro à s'élever directement depuis le bord de mer. Il se situe sur une péninsule à l'entrée de la baie de Guanabara.

     

    Il commence à faire chaud !! le soleil cogne..

    Malgré la chaleur qui monte de minute en minute, certains ont décidé de faire l'ascension de la paroi en "mode alpiniste", jusqu'à la première plateforme, c'est à dire la première colline...

    Il faut déjà monter à pied jusque là...Le mont du Pain de Sucre, Morro da Babilônia et Morro da Urca sont très fréquentés par les amateurs d'escalade. Ils forment l'un des plus grands ensembles de pratique de l'escalade en zone urbaine, avec plus de 270 voies.

    les cabines passent au-dessus de nous...nous attendons de pouvoir entrer dans la gare...

    Enfin, après tous les contrôles de sécurité, nous montons dans une cabine, sous la vigilance d'agents de sécurité...

    Et c'est parti !! nous montons jusqu'à la première plateforme, située sur la colline en face du Pain de Sucre..

    sur la première plateforme, après être descendus de la cabine, nous allons découvrir un point de vue superbe sur la baie, à 226 m de hauteur au-dessus du sol

    Il y a même un héliport pour le survol en hélicoptère...

    ainsi que l'exposition des premières cabines du téléphérique,

    et la statue de celui qui a réalisé le chantier.. l'ingénieur en Chef du téléphérique de 1972,  Christóvão Leite de Castro

    En 1907, l'ingénieur brésilien Augusto Ferreira Ramos a l'idée de relier les collines par câble aérien. Il fonde en 1910 la Société pour le Pain de Sucre et commence les travaux. Le projet est mis en œuvre en Allemagne et réalisé par des travailleurs brésiliens. Chaque élément est hissé en escaladant la montagne ou par le biais de câbles en acier. Le téléphérique est achevé en 1912 ; c'est le premier du pays et le troisième au monde. Les premières cabines sont partiellement en bois et restent en service pendant soixante ans. Un nouveau modèle ayant l'avantage de décupler la capacité de transport, entre en service en 1972.

    Depuis 2009 une troisième génération de cabines est en service .

    Le téléphérique actuel relie la base de Morro da Babilônia au sommet de Morro da Urca à 226 mètres d'altitude, puis le sommet du Pain de Sucre. Ce second tronçon long de 700 mètres est équipé de cabines sphériques panoramiques qui permettent de transporter 65 passagers toutes les vingt minutes, pour une ascension de trois minutes.

    On déjà a une superbe vue sur la baie depuis la première plateforme et sur le Pain de Sucre, en face

    Pour accéder au x terrasses et promontoires au-dessus de la plateforme, il faut gravir des escaliers...et ils sont durs à monter, tournants, et avec le soleil qui cogne c'est dur..l'ascenseur étant réservé aux handicapés..comme je suis déjà H.S de ma soirée d'hier, je fais des pauses et prends mon temps...

    Mais la vue est superbe..

    on voit les avions de la TAM qui décollent ou atterrissent, à l'aéroport Santos Dumont qui est proche

     On voit aussi de drôles de petits singes qui viennent quémander des friandises.. On dirait des "Gremlins"..Ce sont des ouistitis, une espèce à pinceaux blancs. Attention aux morsures, ils peuvent être très agressifs...certains touristes leur donnent de la nourriture, c'est pourtant  interdit..Pas de danger que je m'y risque, je n'aime pas les singes...

     

      

       

    mais il faut aussi redescendre et regarder où on met les pieds...rater une marche, ce serait ballot !

    mais le plus difficile, question escaliers, n'est pas encore là...cela va être au Pain de Sucre pour accéder à la terrasse au-dessus de la station sortie des cabines, il y a ascenseur, mais réservé aux handicapés...

    Il nous faut retourner à la station pour prendre le prochain départ d'une cabine pour la montée au Pain de Sucre  (Pao de Açucar)...

    Nous commençons l'ascension et on peut voir le panorama qui est superbe sous le soleil...

    Arrivés en haut, nous débarquons sur la plateforme, à 396 m de hauteur...ceux qui ont le vertige, s'abstenir...et là...Escaliers !! plusieurs niveaux à monter pour accéder à la terrasse...là aussi un élévateur réservé aux handicapés..

    Donc, faut les monter...et ils sont raides, les marches en béton gravillonné, bien hautes...Allez, courage...

    Arrivés en tout en haut, la vue est époustouflante...toute la baie de Rio et toute la ville en panoramique...et l'Océan Atlantique..

      

       

    Je vais faire un tour dans une des boutiques, pour acheter cartes postales et magnettes...tout est très cher évidemment..

       

    Il nous faut redescendre par les escaliers, au niveau de la plateforme pour reprendre une cabine qui nous ramène au précédent arrêt,

    En attendant notre deuxième cabine en descente, nous voyons les installations et mécanismes...impressionnant !! 

     

       

    Voilà, le Pain de Sucre, c'était superbe, et le temps magnifique nous a permis de voir tout Rio et la baie, la mer, sous le soleil...Maintenant, il faut penser à aller déjeûner, on commence à avoir faim...mais...pas tout de suite...encore quelque chose à voir...ce sera dans le prochain article, si vous voulez bien.. en attendant, je vous laisse regarder les photos et la petite vidéo, faite à partir de nos deux Apn...@ bientôt

     

     

     

     
     
    Technorati

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires