• Le 19 octobre 2013, nous quittons Rio après deux jours et demi de visites intensives dans tous les lieux incontournables de cette ville magnifique...Après le déjeûner fort copieux dans la Churrascaria Carretao Grill d'Ipanema...

    Nous partons en direction de Paraty, avec un nouveau bus et un nouveau guide, ...

    Notre nouveau guide s'appelle Gustave...Il est fort sympathique, jeune et athlétique..Un grand gaillard qui parle bien le français, car venu en France faire des études...

    Nous voici donc en route pour Paraty...Paraty ou Parati, dont le nom vient d’un petit poisson vivant dans les marécages de la région, est située sur la côte sud-est du Brésil, (la Costa Verde) à trois heures de route de Rio de Janeiro et quatre heures de São Paulo, au milieu des montagnes de Bocaina.  

    Les rues y sont nettoyées par la mer lors des marées.

    L'architecture y combine les influences d'Europe, d'Afrique, et d'Asie

    Certaines maisons ont un toit relevé, d'autres ont des balcons en bois ajouré...

    Le petit centre-ville qui date de l’époque coloniale, est un monument historique national à part entière, avec ses édifices bien conservés, ses bâtiments bien restaurés et entretenus, et ses ruelles piétonnières pavées d'origine . On peut prendre le bateau pour aller explorer toutes les îles qui parsèment la baie et les grottes. Ou visiter les plantations de canne à sucre, ou encore partir en randonnée dans la forêt Atlantica ou bien la traverser en train. Le centre historique est interdit aux voitures, et aux motos.

    Fondée en 1667, à la suite de la découverte d'or dans les montagnes du Minas Gerais, la ville de Paraty s'enrichit rapidement en devenant le port duquel partent les navires qui transportent l'or vers le Portugal. Pendant deux siècles ce petit port de pêche dissimulé au fond de sa baie fut le point d'embarquement des armadas de galions chargés de convoyer les richesses du Brésil vers Lisbonne.

    Cette belle ville fut alors construite dans le plus pur style colonial avec ses superbes églises baroques, dont Santa Rita de Cassia qui héberge aujourd’hui un musée d’art sacré.. C'était une ville secrète où vivaient des soldats, des flibustiers et des esclaves, venus de tous les pays ou contrées que le Portugal a colonisés à cette époque, jusqu'à Macao en Chine.

    Lorsqu'il fut décidé que la route de l'or passerait par Rio de Janeiro et non plus par Paraty, le port fut alors quasiment abandonné par sa population. Pour cette raison, l'architecture de la ville n'a presque pas changé depuis cette époque, ce qui lui confère un intérêt culturel et touristique majeur. Jusque dans les années 1950 il n'y avait même plus de route pour y accéder.On ne pouvait y arriver que par bateau.

    Heureusement, nous accédons sans problème dans la partie de la ville autorisée aux véhicules,

    et le bus nous dépose avec nos bagages devant la Pousada do Corsario,  dans laquelle nous allons passer deux nuits au bord du canal qui rejoint la rivière Pereque Açu,.

    Nous y arrivons vers 18h45, et à la réception, on nous donne la clef de notre bungalow, qui se trouve en rez-de-chaussée, face au canal...

    C'est un établissement où l'accueil est sympathique, ils ne parlent pas le français mais l'anglais est compris, donc, on se débrouille, et notre guide Gustave nous aide bien...

       

    Nous prenons possession de notre chambre, et constatons qu'elle est assez grande, très propre, les installations sont classiques et basiques, mais tout fonctionne..La climatisation (ouf, important ça..yes) le petit frigo pour y mettre des bouteilles d'eau minérales, la salle de bains avec une grande douche italienne...

       

    Par contre, l'installation du chauffe-eau électrique, dont la prise est raccordée juste au-dessus du pommeau de douche, nous fait un peu flipper...pas aux normes ça...Alors, on va se servir de la douchette et on fermera les yeux smile

     

    Nous constatons aussi que puisque c'est la fin du jour, les moustiques s'invitent par les ouvertures, et nous refermons vivement porte et fenêtres  (nous sommes très près du canal, à quelques mètres)...alors, pulvérisation de produit dans la chambre, avant de la quitter pour aller dîner au restaurant, à 19h30.. On a eu juste le temps de poser nos bagages et faire quelques photos..

    Le restaurant se situe à quelques rues à pied de notre Pousada, dans le centre historique, il faut bien regarder où on met les pieds, sans se tordre les chevilles sur les pavés, et utiliser les trottoirs lorsqu'il y en a wink2...

    Les restaurants sont les uns à côté des autres, souvent des tables dressées dans la rue..

    le menu qu'on nous sert dans celui (dont je ne me souviens plus du nom)où notre groupe  est attendu, est assez basique, mais pour un soir, cela va aller...Entrée de crudités, viande émincée et purée, et gâteau caramel en dessert, ou des fruits...

    Retour à la Pousada vers 21h30 et .. glissade sur le sol carrelé de la chambre, car la pulvérisation de bombe anti-moustique a fait un film glissant.. il nous faut passer de l'eau pour éviter de faire un double salto arrière ou avant....smilePuis, salle de bains et dodo...

    demain sera un autre jour de...balade en bateau dans la magnifique baie...Mais ce sera dans le prochain article, si vous voulez bien...Je vous laisse regarder les photos..@ bientôt, et merci de vos commentaires, toujours appréciés.

     

    Pour avoir la musique, clic sur le lecteur

      

     
     
    Technorati

    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires