• Article réédité pendant ma pause, les photos  avaient disparu

             
              Premières impressions : j'ai beaucoup aimé ce pays. J'ai apprécié de magnifiques paysages surtout dans le nord du pays, dans les montagnes, et les visites des minorités ethniques ont été très enrichissantes. La fabuleuse Baie d'Halong vue par temps gris mais sans pluie, a tenu ses promesses quant au grandiose du site, mais un peu décevante quand même car devenue trop touristique. Des myriades de bateaux de touristes, et pas une seule jonque à l'horizon..seules des barques de pêcheurs ou sampans de vendeurs nous accostant apportaient une note locale et typique. 5 heures de navigation et plein d'images magnifiques. 

    Le Sud reste l'endroit que j'ai préféré. J'ai détesté Hanoï, sa pollution, sa tristesse, son côté urbain dénué d'âme, par contre Saïgon a eu ma préférence. Son côté aéré, ses grandes avenues, les demeures coloniales bien conservées, son passé qui ressurgit à chaque coin de rue aux noms français, les gens souriants et détendus. son quartier chinois, le marché de Cholon..je vous raconterai tout ça, avec moult photos et vidéos..
    2500 kms parcourus du nord au sud en 12 jours, en bus, train, bateaux, barques, avions intérieurs, et extension de 2 jours au Cambodge..On a vu du pays ! Une seule fois la pluie, à Hanoï le premier soir, juste avant de partir dîner, et ensuite plus rien pendant tout le voyage..Grand soleil et chaleur intense.

             Commençons par le commencement... Samedi 17 mai 2008, direction Roissy Charles de Gaulle pour prendre le vol à destination de Hanoï à 12 h 25. Arrivée à 8 h45 pour retirer les documents au comptoir, et hop, prendre la file d'attente dans la queue pour l'enregistrement des bagages...Impressionnante cette queue, des serpentins qui n'en finissent plus vers deux seuls comptoirs ouverts qui ont bien du mal à canaliser la foule...Cette petite histoire va durer plus de 2 heures ! debouts, poussant les valises d'un  pied et s'appuyant sur l'autre...Normal, c'est un boeing 777 qu'il faut remplir, et ça fait du monde ! Pareil pour l'embarquement, les bus sont pleins, et les accès (rampes) à l'avion sont pris d'assaut.. Enfin installation à bord.. Il pleut..

    La compagnie Vietnam Airlines a de beaux avions couleur turquoise avec une jolie fleur de lotus sur l'aileron arrière. Les hotesses sont très belles, dans leur "Hao Daï " (tenue traditionnelle) couleur rouge, moulant leurs corps graciles et élancés, avec dessous un pantalon en soie grège léger et flottant..

    Un seul bémol, elles ne parlent pas un mot de français ! Sièges larges, écrans individuels, musique à la demande, bref ça s'annonce bien ce vol de 12 h sans escale. L'inconvénient, c'est qu'il y a 5 heures de décalage entre le Vietnam et la France en période d'été, et que nous allons entrer vers la fin du parcours dans la nuit, sans pouvoir vraiment  fermer l'oeil car à minuit on a pas encore vraiment sommeil..Cela va se faire véritablement sentir en arrivant à l'aéroport d'Hanoï..En attendant nos visas (encore heureux qu'ils nous les fassent, imaginons que pour une raison ou une autre, ils nous disent : non ! On fait quoi ?, on repart dans l'autre sens ?...) et après avoir récupéré nos bagages, il est 5 heures30 du matin heure locale, soit minuit et demi en France, et la température est déjà de 28°.

      Nous attendons que le guide qui nous a récupérés à la descente de l'avion, fasse faire nos visas, debout près du guichet, finalement  nous nous asseyons dans l'escalier...nous prenons conscience du nombre de personnes de notre groupe. 34 ! c'est énorme.. c'est trop..Dans tous les circuits que nous avons fait, nous étions 25 au maximum.. Un accompagnateur de "Vision du Globe" le voyagiste organisateur du circuit, qui fait le voyage avec nous, nous dit que c'est son 15ème voyage au Vietnam, entre autres circuits, et que c'est la première fois qu'il voit un groupe aussi conséquent..ça va pas être facile de déplacer autant de monde en même temps..

              

       Nous prenons contact avec notre guide Vietnamien, enfin, c'est plutôt lui qui prend contact avec nous, et qui nous fait monter dans le bus.

    L'équipage du bus, chauffeur, bagagiste, est très sympathique...Une bonne équipe, un bus très propre, et confortable, aux vitres toujours bien nettoyées..

    Pas très fraîche après tout ce long voyage..On a presque 24 heures de veille dans les baguettes...

    Déjà à ce moment, nous avons compris que tout allait devoir aller très vite avec lui, et qu'il allait nous faire droper comme des malades ! Dur d'en placer une, il parle tout le temps dans le micro à fond les manettes, et comme il a déjà une grande gueu...ça promet..Nos pauvres tympans sont au bord de la syncope. C'est le genre qui nous saoule tout le long des parcours en bus, et qui, lorsqu'il se trouve une "planque", un coin à l'écart, en profite pour coincer la bulle pendant qu'on fait les visites et qu'on se tape des kyrielles de marches à monter partout...

    Ici, dans la cabine de pilotage d'un bateau, avec la clim en marche, pendant qu'on est partis visiter quelque chose..

    Bref, on espérait bêtement pouvoir passer à l'hôtel, même sans avoir les chambres pas prêtes, mais au moins pouvoir se rafraîchir, déposer les bagages et se reposer un moment..Ben non, c'est pas dans le programme, ..Le programme a été modifié, et c'est : visite de Hanoï en bus, puis balade à pied et visite de la Maison d'Ho Chi Minh et de la pagode à un seul pilier à proximité (visite prévue l'après midi..)

    le tout en plongeant direct dans une circulation d'enfer, des déferlantes de motos, vespas, camions, vélos, qui se croisent dans tous les sens, se font des queues de poisson, et c'est un miracle qu'il n'y ait pas plus d'accidents graves..

     

    Ils sont très adroits et se servent du klaxon à tout bout de champ..Les motos ont des klaxons de voitures.. Un concert permanent et incessant, dans la pollution qui prend à la gorge (pas étonnant qu'ils portent tous des masques !) et la poussière...Nous débarquons là-dedans, lâchés comme des proies dans la cage aux fauves, et attention à nos fesses..

     

     

       
       

    Le guide lui poursuit son chemin à vive allure, si on suit tant mieux, sinon, il se retourne de temps en temps et hurle "Grrroupppirr "! Premiers contacts édifiants, qui vont se conforter pendant tout le voyage..En guides, on a connu mieux, beaucoup mieux et sans mal.. Il est efficace pour les formalités, les billets à prendre, et autres tracasseries administratives qui font partie de son métier..Mais aucune psychologie, aucune finesse dans le jugement, il parle bien le français, et surtout l'argot, et commence déjà à nous délivrer sans préambule quelques unes de ses blagues salaces qu'il tient en réserve (et son répertoire est bien pourvu, à croire qu'il les a apprises par coeur)  qui font s'esclaffer les futures membres de son fan-club dans le groupe.. Amis de la poésie bonsoir ! . C'est du lourd, au propre et au figuré, car il  pèse 110 kgs et mesure 1m80 (c'est lui qui le dit et je le crois sans peine).

    Bref, après tout ça, il nous propose le tour du lac à pied, non merci, pas pour moi, une balade en cyclo pousse (ce qui était prévu avec la visite de la pagode,l'après midi) d'ailleurs la visite de la maison d'Ho Chi Minh était prévue le lendemain..

    Avec tout ça la température était montée à 35° et la moiteur nous colle les vêtements sur le dos. (mon collant de contention, sous le pantalon, que je n'ai pas eu la possibilité de défaire depuis la sortie de l'avion est une vraie torture..)

     

    La visite du mausolée d'Ho Chi Minh, dont c'est l'anniversaire, ne sera pas faite du tout..quand on voit la queue, on comprend pourquoi...

       
       
       


              Après cette balade en cyclo pousse que je n'ai pas faite, mais mon époux l'a faite lui, pour prendre des photos, nous voici en route pour le restaurant..et là, c'est la cerise sur le gâteau !! Nous traversons l'artère meurtrière qui permet d'accèder au lieu en question,

     

    et nous voici à grimper au deuxième étage d'un escalier en colimaçon, dans une chaleur étouffante, on avait bien besoin de ça tiens ! frownpour arriver dans une salle ou des tablées étaient dressées. Deux tables de 14 personnes et une de 6 pour ceux d'une même famille. Genre repas de mariage ou de communion.. dans le brouhaha général..puis notre guide s'empare d'un micro déjà tout prêt (ben tiens, il avait prévu son truc) et nous lit le menu,  ensuite, commence à nous pousser la chansonnette française..les vieilles chansons qu'il adore parait-il.. Mais qu'est-ce que je fous là moi...j'ai pas l'intention de rejouer "la grande vadrouille"..Allo maman dodo, un lit par pitié, et du silence ! Après, ça ira mieux et je verrai la vie en rose..mais j'ai beau caresser l'espoir, pour l'instant, c'est pas Morphée qui me tend les bras, mais un plat de nouilles qui me passe devant le nez..

          Puis c'est au tour des musiciens et chanteurs du conservatoire d'Hanoï de nous donner un récital, costumes et instruments traditionnels.. Vous dire ce qu'on a mangé je ne m'en souviens plus, je pense que cela doit être à peu près ce qu'on aura pendant une bonne partie du voyage : potage-bouillon, neims, crevettes, poisson frit, petits crabes farcis, riz blanc collant et sec, on cherche la sauce soja ou le nuoc man,  nouilles et aussi ce qu'ils appellent le liseron d'eau, genre d'herbes bien vertes cuites..pour finir une petite banane cuite, trempant dans une sauce très sucrée avec un parfum indéfinissable. En temps normal, j'aurais sans doute apprécié, par la suite, j'ai pas hésité à me resservir de riz..Ben oui, pas de pain.. alors on compense..
    Bon, voilà, maintenant, on va aller enfin à l'hotel...mais là aussi, c'est surpriiise...je vous raconterai ça dans le prochain article...vous ne serez pas déçus..

    Un petit diaporama de nos photos pour vous récompenser d'avoir eu la patience de me lire.. 

     

     

    Merci de vos visites et de vos commentaires.. à bientôt.

     


     

     
     
    Technorati

    39 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires