•    Article réédité, toutes les photos et le diaporama avaient disparu 

    26 mai 2008


           Nous quittons notre bel hôtel d'Hô Chi Minh, vers 6h30,pour aller en direction de
     MYTHO environ 2 heures de bus...Nous ne prenons que des bagages à main, car les valises restent à Saïgon..Nous y reviendrons le lendemain soir..

    la sortie de la ville est toujours difficile, encombrée comme toujours de voitures, motos, bus, camions,vélos...Sur notre route, nous assistons à la vie quotidienne des vietnamiens, qui tiennent leurs commerces sur les trottoirs, ou leurs petites échoppes ..

    Puis nous prenons la voie rapide...et direction MYTHO

             MYTHO: Cette ville n’a pas grand intérêt, si ce n’est son port, important et ses jardins où sont cultivés quantités d’arbres fruitiers.. Il faut remarquer aussi que tous les bateaux enfin presque tous, ont des yeux peints à l'avant de la coque..cela protège des mauvais sorts..superstitions obligent..

     

     

       
       


     

     

    Après une petite pause pour un arrêt » hydraulique »..Nous allons aller vers CAIBE. où nous allons prendre

    un bateau à moteur qui va nous faire découvrir les « arroyos » entendez par là, les canaux (creusés par les hommes) qui partent des bras du Mékong, et qui permettent aux habitants des villages riverains de se déplacer, vendre leurs fruits, légumes et poissons. Ces canaux sont un lieu d’échange et de commerce. Ce sont les poumons économiques de la région du Delta. Nous allons changer de guide pour cette partie de la journée, et c'est avec plaisir que nous faisons la connaissance de notre nouvelle guide...Toute de rose vêtue, très souriante et professionnelle...Cela nous change agréablement de notre "groupirr.."

     

       
       

     

     

     

     

     

       Puis, notre balade nous conduira jusqu’à VINH LONG, mais d’abord, nous allons nous arrêter dans un village où on pratique la fabrication des galettes de riz et des gâteaux de riz soufflé..

     

     

     

     

    gâteaux de riz 

     

       

     

     

     

     

    fabrication de riz soufflé

     

       
       

    de "nougat", (bonbons au caramel riz et lait de coco) ..

     

     

    et d'une distillerie avec un alambic pour faire l'alcool de riz

     

     

    Puis nous reprenons le bateau, et nous contemplons la vie de tous ces villageois, dont les maisons sont souvent sur pilotis (les crues sont très nombreuses et quelquefois meurtrières) et qui vaquent à leurs occupations quotidiennes..

     

    Les arroyos sont de vraies fourmilières..Des barques pleines de fruits, de légumes, circulent dans les deux sens..toute l’activité du transport de marchandises passe par là..

     

       

     

            Autre arrêt, pour visiter un autre artisanat local, et là, il y a entre autres, des choses assez bizarres..des bouteilles avec plein de reptiles dedans, et si vous savez un peu lire l’anglais vous verrez les indications thérapeutiques qui sont mentionnées sur les étiquettes !! de quoi soigner toute la planète de tous les maux ! (enfin, faut oser hein..ou alors être à l’article de la mort..ou encore être aveugle..mais nan merci wink2)

     

     

       

     

    On nous propose du thé, des trucs à acheter bien sûr, et on repart en bateau… cette fois, nous faisons un assez long trajet..la chaleur commence à monter vraiment, et même à l’ombre du toit du bateau, on a recours à l’éventail..(le mien ne me quitte jamais)

     

     

    Nous débarquons (opération toujours périlleuse, il faut enjamber le bord du bateau qui bouge avec les déplacements des gens, et choper le bord de l’autre bateau qui sert de débarcadère avant de toucher la terre ferme..) Un petit peu de marche, puis nous arrivons dans une magnifique maison, ancienne demeure coloniale, qui appartient maintenant à un propriétaire privé..,

     

     

    elle a dû être construite à la fin du 19è début du 20è et a été rénovée, mais elle garde tout son cachet d’époque, avec ses meubles incrustés de nacre, son autel central dédié aux ancêtres, et ses piliers ornés d’animaux fantastiques dorés..

     

     

     

     

    Le propriétaire de la maison vient nous accueillir, nous offre le thé, et des fruits..succulents..les mangoustants, ananas, et autres (il y en a tellement..) nous ont bien rafraîchis, et nous ont calé un petit creux..on commence à avoir faim, depuis 6h30 qu’on est partis de Saïgon..

     

            Des musiciens nous font un petit récital de musique traditionnelle du delta, et des comédiens amateurs (famille) nous miment des tableaux de la vie quotidienne..récolte du riz, cueillette des fruits et des légumes, fiancailles, mariage, séparation de la fille et de sa famille..avec recommandations de la maman, et pleurs…

     

       

     

    Après avoir pris congé de nos hôtes souriants et aimables, et leur avoir laissé une petite obole, nous rejoignons le bateau.(de la gymnastique à chaque fois..).et on repart..cette fois, vers le lieu où nous allons déjeuner..(enfin..!)

     

       
       

        

    C’est un « restaurant » où de grandes tables sont dressées dans un vaste abri, dont la toiture reposant sur des poutres et des piliers, est recouverte de feuilles de lataniers, avec des ventilateurs accrochés sur chaque pilier.. Manque de bol, s’ils fonctionnaient à notre arrivée, quelques minutes plus tard, coupure de courant, et paf ! arrêt… sarcastic Dommage..on attend les boissons fraîches avec impatience..et le menu qui nous est servi : riz soufflé accompagné de poulet grillé à la citronnelle, gambas grillées, poisson frit, « aux oreilles d’éléphant »…Vous verrez sur les photos que la présentation est curieuse, mais pour pouvoir le manger, chacun prélève un petit morceau avec ses baguettes.. étonnant, mais tout ça est délicieux ! pour finir, comme d’habitude, le dessert ce sont des fruits, mangue en petits dés, ananas, ramboutans.. papaye, jacquier, mangoustans, c’est bon..

     

     

     

       
       

         

    Petite récréation, pour ceux qui veulent se faire des émotions et faire joujou avec un gros python qui roupille dans sa cage…je préfère regarder !!

     

       

     

    Après le déjeuner, il est prévu la visite d’une pépinière ..(un grand terrain, où sont cultivés toutes sortes d'arbres fruitiers en pots, durians, manguiers, citronniers, mandariniers, bananiers,et où poussent des plantes exotiques, orchidées, jasmin.. Le propriétaire est un vieillard sympathique, à la longue barbiche blanche, et son accueil est chaleureux…Il est très âgé et il est dans une forme olympique !! (j’aimerai bien avoir sa pêche à cet âge là.. pas centenaire mais presque..)

     

     

       
       
       

    Après cette visite, nous avons le choix...  

          Une balade digestive au bord de l’arroyo pour rejoindre notre bateau initial, ou prendre les petits bateaux..que dis-je d’autres bateaux..plusieurs barques attendant sagement que des volontaires veuillent bien prendre place dedans.. Nous avons récupéré notre cher guide "groupirr" à la fin du repas, et il reprend les rennes des activités..

     

     

    Les barques sont pilotées par les autochtones..Ceux qui sont sportifs, et qui préfèrent marcher le long de la berge à l’ombre, vont adopter cette solution..d’autres monteront dans les barques, en espérant ne pas faire d’insolation (ça cogne fort le soleil, et après le repas, c’est risqué…) et enfin, le troisième groupe dont nous faisons partie, préférant ne pas avoir à se retrouver à l’hosto (on ne sait pas où trouve le plus proche d’ailleurs ?...ouch) vont opter pour monter dans le gros bateau motorisé qui nous avait amené là…

    Nous on est comme des coqs en pâte, on voit la même chose que tout le monde, mais à l’ombre et avec un peu de vent généré par la vitesse..Les autres rôtissent dans les barques..

     

     

     

          

    Nous nous dirigeons vers Vinh Long…et traversons un bras très large du Mékong.(il en a 9 dans cette partie du Vietnam).nous apercevrons au loin le fameux pont suspendu My Thuân que nous emprunterons le lendemain pour revenir sur Vinh Long et continuer ensuite vers Saïgon..

     

     

          Après ces grandes balades en bateau, nous reprenons notre bus pour nous rendre à l’embarcadère de Vinh Long, afin de prendre le bac et passer sur l’autre rive du Mékong..

     

    Notre guide nous explique que Marguerite Duras a fait la connaissance de son amant chinois en prenant ce bac afin de rejoindre sa mère, institutrice à Sadec. Je ne sais pas si c’était ce bac là, mais le pont suspendu construit en 2000 n’empêche pas des centaines de personnes de traverser à l’aide du bac.. Véhicules de tous ordres, camions, bus, motos, vélos, piétons…faut voir !!

    Il y a plein de petites échoppes avant l'embarcadère, où sont vendus fruits, plats cuisinés, friandises, boissons, pour les voyageurs..

     

       

     

    Nous sommes obligés de descendre de notre bus bien avant l’embarcadère pour des raisons de sécurité, et nous allons rejoindre quelques centaines de mètres plus loin, une sorte de hangar, où on parque piétons, motos et vélos, avant d’avoir l’autorisation de monter à bord..

     

     

    Le bruit est infernal, les vapeurs de carburants prennent à la gorge.. On ne s’entend pas parler dans les vrombissements de moteurs..

     

    Au bout d’un quart d’heure, quand tous les gros véhicules sont embarqués, on nous ouvre les barrières afin de monter à bord.. faut faire gaffe à ses fesses, car les 2 roues nous tailleraient bien un deuxième short !! On grimpe les échelles d’accès aux étages et on arrive sur le pont supérieur.. Et là enfin, on respire, et le bruit cesse.. enfin, ça sent quand même le gas oil, mais bon..la traversée dure 10 mn alors… 

     

     

    Arrivés de l’autre côté, nous remontons dans notre bus, et direction

    Cantho, où nous devons nous rendre à notre hôtel..

     

      
           

    Nous aurons la chance de voir un superbe coucher de soleil sur le Mékong

     

     

    L'hôtel est pas mal, sans plus.. assez basique, pas du même niveau que les précédents, mais pour une nuit, ça va…

     

     

          A 19h00, nous partons dîner dans restaurant en ville..

     

    Le dîner se passe dans une chaleur étouffante, au deuxième étage de l'établissement, où la climatisation ne fonctionne pas bien..de grands ventilateurs brassent de l’air chaud..

     

     

    Des ginkos (petits lézards verts) sont collés sur les murs et au plafond.. Amusant..

     

     

         Le menu est délicieux.. Potage à la tomate (vraiment très bon, on en aurait bien pris un deuxième bol malgré la chaleur..) nems, poisson sauce caramel, riz et légumes, crevettes sautées, ananas frais..

          En sortant du restau, on peut voir une gigantesque statue d’ho Chi Minh, en métal brillant, éclairée..

     

    Retour à l’hôtel, et dodo !! pas volée notre nuit (courte) de sommeil..

     

          Demain sera un autre jour, et vous aurez la suite de notre voyage..si vous le voulez bien..
                 Merci de vos visites et de vos commentaires..@ bientôt..

     

     

     

     
     
    Technorati

    27 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires