• Toujours le 8 mars 2014

    Après le bon déjeuner pris dans ce restaurant sympa au bord du fleuve, le Sunset Garden Riverside Restaurant,

       
       
       

    Nous reprenons la route et nous continuons les visites par celle de la pagode Mahuna Phaya

     

    Le Temple de Manuha est un sanctuaire bouddhique de Bagan, en Birmanie. Il fut élevé à partir de 1057 par le roi môn de Thaton Manuha, prisonnier après la destruction de sa capitale, grâce à la vente de son anneau royal (pour six charrettes d'argent, selon la chronique).

    C'est une construction rectangulaire en briques, recouverte d'un parement blanc, de style Môn, abritant trois grandes statues de Bouddha assis et une de Bouddha couché (Parinirvâna). Les couloirs sont très étroits et correspondent sans doute au fait de l'état de prisonnier du roi qui l'a fait construire

       
       

    A l'entrée du site, se trouve un sanctuaire, où sont exposés divers objets et statues..

    Notre guide Thida, posant devant une statue recouverte de feuilles d'or..

    Un autre arrêt devant le temple de Nanpaya

    Le Temple de Nanpaya (littéralement "temple-palais") est un sanctuaire hindou au sud de Bagan . Il fut élevé dans la seconde moitié du XIe siècle par le roi déchu de Thaton, Manuha, auquel il aurait servi de résidence.

    Bâti en briques avec un parement de grès, c'est une construction de plan carré, précédée d'un grand vestibule à l'Est. La voûte centrale est soutenue par quatre piliers portant des images, peut-être de Brahmâ (le bouddhisme de Thaton était très syncrétique, un mélange fusionné de toutes les influences). Des fenêtres à écran de style môn, sur le pourtour, et trois fenêtres à la base du sikhara (tour-sanctuaire) éclairent l'intérieur. Le Temple de Manuha se trouve à proximité.

    Puis, nous allons voir le temple de Mynkaba-Gubaukkyi

    Juste à l’Ouest de Nyaung U et à 100m à l’Est de Gubyauknge, ce temple du XIIIe siècle un peu hors des sentiers battus a une flèche de style indien sur son toit, comme le Mahabodhi Paya à Old Bagan. Construit en 1113 par le fils de Kyanzittha, les décorations en stuc sur les fenêtres et les piliers sont d’une finesse extrême.

    A l’intérieur de nombreuses et remarquables peintures.Il mérite le coup d’oeil pour les jolies fresques représentants des scènes du Jataka, mais malheureusement, en 1899 un collectionneur allemand a enlevé discrètement de nombreux panneaux sur lesquels les fresques étaient peintes. Ceux qui restent dans l’entrée sont en bon état.

     

     Nous continuons avec ce temple, le Thatbinnyu, le temple le plus haut de Bagan, mais nous ne le visiterons pas...Vu de loin... 61 m de haut, il offre une vue fantastique sur la plaine de Bagan, particulièrement au coucher du soleil .

     

    Il symbolise l'omniscience , apanage de Bouddha , et fut édifié par  le roi Alaungsithu au milieu du XIIème siècle 

       
       

     Après avoir parcouru le site en mini-bus et à pied, nous montons dans les calèches pour continuer les visites dans la plaine centrale de Bagan...Enfin je dis nous montons, je devrais dire : les autres montent dans les calèches, parce que vu ma mauvaise expérience de ces caisses à savon sur roues qui cahotent et sautent sur les chemins pleins de pierres et d'ornières, je préfère m'abstenir arf...pas envie de me retrouver avec les lombaires bloquées, ni de me retrouver à califourchon sur une moto conduite par un birman loucheur, comme à Ava, et pour finir le parcours, dans la cabine d'un camion-benne ouch (voir l'article page 11 dans la rubrique voyages Birmanie)...Donc, je continue en mini-bus, mais je prends le départ des charettes en photo...

    Puis, je continue les visites mais je ne m'arrête pas à chaque temple, je prends les clichés de loin, le bus ne pouvant pas accéder aux chemins réservés aux charrettes.. Mon époux fait aussi des photos de son côté, et ensuite nous gardons les meilleures...Première halte devant le monastère de Nat Taung Kyaung

     

    Situé dans le village de Taung Be, à environ 1km d’Old Bagan, construit en teck il est entièrement sculpté autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il aurait été fondé au XIIIème siècle, et restauré.  Les moines qui y habitent sont les gardiens des statues de bouddha et de splendides coffres en laque qui servaient à la conservation des manuscrits bouddhiques.

    Puis ce sont tous les temples qu'on peut voir au bord des chemins...Il y en a des dizaines et des dizaines...Impossible de se souvenir de tous les noms..

       
       

     

       
       

    Le temple de Dhammayangyi

     

    Le Dhammayangyi est le plus grand des temples bouddhiques de Bagan . Commencé, selon les historiens, soit par le roi Alaungsithu avant 1167, soit par son fils Narathu après cette date, il est resté inachevé. Il fut l'objet de beaucoup de soins : Ses briques furent frottées les unes contre les autres, afin qu'aucun interstice ne fût visible, et collées par un enduit végétal de composition mal connue, mais d'une extrême solidité.

    Il est bâti sur le modèle du Temple de l'Ananda, carré, avec des porches en projection, mais plus massif. Son pilier central (50 m de large) n'est pas orné de bouddhas debout, mais creusé d'une seule niche, à l'Est, abritant un bouddha couché. Le toit est formé de sept terrasses successives. Le sikhara (tour-sanctuaire) est réduit à sa base, soit qu'il se soit écroulé, soit qu'il n'ait jamais été construit. Ce roi avait fait assassiner son père et son frère pour prendre le pouvoir, il fut assassiné lui aussi.

    Nous nous retrouvons devant la grande pagode Shwenandaw pour voir le coucher de soleil  du haut des terrasses...

    Ce sera dans le prochain article si vous voulez bien, avec le dîner du soir dans un restaurant avec spectacle de marionnettes...En attendant, je vous laisse regarder les photos.  Merci de vos visites et commentaires.....@ bientôt,

     

     

     
     
    Technorati

    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires