• Brésil, le retour...

    Voilà, c'est fini..

    Ce voyage est terminé, nous sommes rentrés au bercail, bien fatigués, et surtout "décalés", avec les différences d'heures, moins 5 heures au Brésil par rapport à la France, moins 6 heures en Argentine, où nous sommes passés mercredi dernier, afin de voir les chutes d'Iguazu du côté argentin...Nos passeports portent maintenant le tampon de la douane argentine...j'ai posté des cartes postales du côté brésilien, avec des timbres argentins achetés avant de repasser la frontière, n'en ayant pas trouvé précedemment au Brésil (ils ne sont vendus qu'à la poste, dont les horaires d'ouverture ne correspondaient pas avec nos déplacements) j'espère que les brésiliens accepteront de les acheminer, car d'après notre guide, les deux côtés ne s'aiment pas beaucoup...enfin, c'est ce qu'elle dit... 

    Nous avons donc repris un vol TAM depuis Iguazu jusqu'à Sao Paulo, où il y a un monde fou dans cet aéroport, constituant une "plaque tournante" pour toutes les destinations, aussi bien les vols intérieurs que ceux internationaux..nous y sommes passés déjà en arrivant de Paris, pour une escale vers Salvador de Bahia, et je dois dire que j'ai rarement vu un tel monde ! les salles d'embarquements pleines à craquer, les gens assis par-terre, bagages amoncellés à leurs pieds...Sans parler du bruit, brouhaha amplifié par les annonces haut-parleurs qui hurlent des noms de passagers manquant à l'appel, ou des embarquements immédiats pour diverses destinations..le tout en brésilien, et en anglais..Les salles ne sont pas climatisées et il y fait une chaleur à tomber..

    Nous avons embarqué ensuite dans un Boeing 777, vers 23 h00, à destination de Paris Roissy CDG...et tout de suite après le décollage, les turbulences ont commencé, .ça a duré pendant les trois-quarts du vol qui dure entre 10h30 et 11 heures ! Impossible de fermer l'oeil, ça remuait tellement qu'on se serait cru dans une essoreuse...Nous étions en plus, en toute queue d'avion, qui contrairement à l'aller, n'était pas plein..Pas pu choisir nos places, attribuées d'office par le T.O. ou la compagnie TAM..Heureusement, on a pu bouger de quelques rangs et prendre chacun une place en bord de corridor.. 

    Le personnel de bord, fort aimable, restait bien sagement assis et sanglé sur son siège, ne pouvant pas vaquer aux occupations de service, ce qui fait qu'on nous a servi un plateau repas (nul le plateau, c'est un des points faibles de cette compagnie) vers 1h du matin.. Inutile de dire qu'on avait plus faim à cette heure-là...Le plateau du petit dejeûner qu'on nous a servi une heure avant la descente vers Roissy, n'a pas eu plus de succès !  Un sandwich-éponge en longueur, chaud, avec je ne sais quoi dedans, une petite barquette de fruits en rondelles, une dosette de confitures et des crackers! Même pas une boule de pain ni dosette de beurre...Vraiment la TAM qui sait bien que dans ce vol à destination de Paris, il y a une majorité de français, pourrait au moins mettre une petite touche de France dans son plateau repas...On ne demande pas la lune  

    Nous débarquons vers 14h15, (désembarque comme disent les brésiliens) au Terminal 1 de Roissy, et en sortant de l'avion pour récupérer les bagages, le chemin d'accès normal était barré par des flics, fallait faire tout le tour de l'aéroport, la partie ronde qu'on voit de loin, en hauteur..on s'est tapé des kilomètres de couloirs, d'escalators, et en arrivant en bas, rebelotte pour accéder aux portes de sorties, les accès aux taxis, fermés, il a fallu encore aller plus loin, repasser derrière des couloirs vitrés pour pouvoir enfin sortir sur le trottoir...On était furax !  Finalement, nous sommes arrivés à la maison il était 16 h, heure de Paris. Très contents de retrouver notre home.

     

    Dur dur de refaire surface...On se réveille vers 3 heures du matin, impossible de se rendormir avant plusieurs heures, et du coup, impossible de se lever à l'heure habituelle.. On émerge dans le pâté...Bon, encore un ou deux jours, et ça devrait aller ensuite..Beaucoup de boulot à la maison, comme à chaque retour, tri du linge, lessives, rangement, et...ménage ! Sans oublier le tri des photos et la sauvegarde sur DVD, comme à chaque voyage, entre celles de mon époux et les miennes, et les vidéos, il faut au moins 10 DVD !

    Je vous remercie de vos passages et de votre fidélité pendant mon absence, je vais passer vous voir, mais il va me falloir un peu de temps pour visiter chacun d'entre-vous...Bonnes vacances à ceux qui le sont, et bon courage aux autres.. A bientôt, bises 

     
     
    « Un coucou du BrésilCarnets de voyage..Vietnam Hoï An (2) »
    Technorati

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    14
    Mercredi 30 Octobre 2013 à 21:29

    Chere Jackling j'étais super contente d'avoir de tes nouvelles, car j'avais le mauvais lien et je ne trouvais plus ton blog! j'ai du louper une information... je suis contente de savoir que tu es allée au Brésil, un voyage que j'aurais adoré pouvoir faire, alors faute de cela je me porte sur les lectures et youtube, car c'est un pays qu'on étudie beaucoup, les portugais ont formé le Bresil entre 1500 et 1822, (nos rois étaien leurs rois) en delimitant d'IMMENSES frontères, tout de même incroyable sans transport et sans communications comme aujourd'hui, j'ai fait un petit post sur Sao Luis de Maranhão, surtout vers cette ville, le portugal a envoyé des tonnes d'azulejos, les brésiliens parlent le portugais en y rajoutant quelques tournures à eux que nous trouvons jolis, comme leur accent, à l'écriture c'est pratiquement tout identique, j'espère que tu vas bien et je regarderai avec beaucoup d'intéret tes photos et recits de voyage. gros bisous d'Angie, à beintôt!

     

    13
    Mercredi 30 Octobre 2013 à 16:10

    petit coucou

    La Martinique sourit
    nous sommes contents
    et le soleil est présent
    douce fin de journée
    ti boooooo

    12
    Mardi 29 Octobre 2013 à 00:56

    Repose-toi bien à présent, en plus il y a le changement d'heure qui nous décale. Un sacré périple, tu as dû rapporter de très belles photos.

     

    Je te souhaite une belle nuit et une excellente journée à venir, gros bisous chaleureux.

     

    Cendrine

     

    11
    Lundi 28 Octobre 2013 à 07:50

    le retour doit être dur dur

    je suis sure que vous avez fait un voyage super!

    et j'attends la suite avec des petites anecdotes qui me font toujours rire

    bises nadette

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 18:29

    hello Jackline

    Vous etes deja la ! j'ai l'impression que vous ete parti la semaine derniere ..a moins que le voyage ai été juste 8/10 jours ??

    En football, les argentins et les bresiliens ne s'aiment absolument pas , ça, c'est sur !  Maintenant relationnellement, je pense qu'il doit y avoir quelques faits historiques qui provoquent cette animosité entre eux ?

    L'argentine, on voudrait bien la faire en harley Davidson, d'autant plus qu'il y a un concéssionaire à Buenos Aires qui en loue.

    Le frere d'un viticulteur des Alpes Maritimes que j'ai d'ailleurs vu aujourd'hui à une hacienda qu'il propose en bed & brekfast et chambres d'hotes.

    Pour le bresilien , je serai bien embeter pour comprendre !hi hi hi

    bizz

    pat

    9
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 11:20

    Bjr Brj

    Cool cool pour le retour  - voyage epuisant et certainement interessant et tu le montreras ! pour l instant repos pour recuperer et le changement d heure sera opportun - Bon week end  

    8
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 09:46

    Ce doit, en effet, être très dur, avec les changements d'heure !

    En attendant de belles photos,

    Bon dimanche
    Bisoux venteux


    7
    DD
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 09:43

    Bonjour,

    les retours sont toujours fatiguants, prends le temps qu'il te faut pour reprendre ton rythme !

    je ne connais pa la TAM mais elle n''est pas la seule à rationner le plateau repas ! rires ! on est habitué aux "échantillons" comme je dis toujours !!!!

    les turbulences c'est pénible, c'est quand l'avion ne vole pas assez haut, ça m'est arrivé au retour de Jamaïque, première fois que le vol n'était pas confortable ... sans parler du manque de place qu'ils réduisent de plus en plus en rajoutant des sièges sur charter !

    Bon dimanche Jackline, bises

    6
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 07:49

    quelle aventure, qui fera partie des bons souvenirs dans quelques temps malgré tout !

    Les couloirs de Roissy, je connais ....

    bon retour et bon repos

    5
    Samedi 26 Octobre 2013 à 22:47

    petit coucou du samedi

    je te comprends quand tu dis que c'est dur dur de refaire surface

    ça ira bien bientôt

    je te souhaite une belle soirée ti bo et bon weekend

    4
    Samedi 26 Octobre 2013 à 20:02
    lagrande1950

    encore un beau voyage qui se termine, mais avec beaucoup de fatigues - par contre le retour tombe avec le changement d'heures, donc vous aurez une heure de plus à dormir - je ferme la porte doucement pour ne pas vous réveiller ...nous aurons la suite du voyage  - bisous Mamy Annick

    3
    brissoumiche
    Samedi 26 Octobre 2013 à 18:08

    bonjour et voila le resume du voyage moi l'avion qui bouge trop la trouille sinon reposez vous a plus

    2
    mateu
    Samedi 26 Octobre 2013 à 17:32

    que de beaux voyages que vous faites et comme je vous envie moi qui aime voyager mai s voilà mon mari estdécédé et je n'ai plus envie de bouger mais je voyage avec vous merci a bientot pourl les payages de BRESIL

    1
    Samedi 26 Octobre 2013 à 16:16
    Alrisha Monique

    BQue de courage et de résistance il faut, pour supporter tout ça ! Je me demande comment vous faites !

    Mais si les visites vous ont plu et ont été à la hauteur de vos espérances, c'est positif. On va attendre gentiment que vous soyez rétablis et que le tri des photos soit fait.

    Bon courage et à bientôt !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :