• Circuit en Birmanie - Amarapura- Monastère Mahagandayon repas des moines -

    Suite de la journée du 5 mars 2014

     (couper la musique si elle vous gêne)

     

    Nous quittons la pagode et le temple Mahamuni et partons pour Amarapura...et le Monastère Mahagandayon, afin d'assister au repas des  moines. Nous y arrivons vers 10h45. 

    Le Monastère Mahagandayon se trouve à 11 km de Mandalay, dans l’ancienne capitale birmane de Amarapura. Ce monastère est très connu et très prisé des touristes. Il abrite un millier de moines dont beaucoup de jeunes novices et c’est l’un des plus grands du pays. Il a été fondé en 1914 et il est reconnu comme étant un centre d’étude monastique avec une discipline très stricte.  

    Le rassemblement des moines pour recevoir leur nourriture de la journée a lieu entre 10h30 et11h. Le monastère peut se visiter avant ou après le repas.

    Les moines se lèvent tous les jours à 5 heures du matin, prennent un petit-déjeuner très léger, puis ils travaillent jusqu’à 10h15, et quittent leurs activités pour se mettre en  quête de leur unique repas de la journée, qui va leur être distribué, confectionné avec la nourriture achetée et préparée grâce aux dons des fidèles. Ce sera la dernière fois de la journée qu’ils mangent. Après 12h, ils n’en n’ont plus le droit.

    Où que l’on se trouve au Myanmar, ils sont toujours dans le paysage, on en décompte plusieurs centaines de mille dans le pays, vêtus d’une toge couleur marron pour les hommes, rose pour les femmes, ils règnent en maîtres auprès de la population, après le pouvoir militaire. Celui-ci craint son autorité morale et l’influence qu'elle a dans le pays. Le bonze ou moine, est le chef du village dans les zones rurales, toute action importante fait l’objet d’une demande d’autorisation auprès de lui. 

    Nous nous mettons sur les trottoirs, le long des bâtiments du monastère...Des moines sont déjà là, et d'autres arrivent de partout...On ne sait plus où donner de l'appareil photo ou du camescope...Cela ne dérange nullement les moines, habitués à voir les touristes les photographier, cela fait partie du rituel de ce lieu ...

    Sauf que comme partout dans les lieux étrangers, il faut savoir rester à sa place et ne pas devenir "voyeurs" sans respect...Il ne faut pas oublier où on se trouve, ici, c'est l'esprit bouddhique qui domine, les lieux sont cultuels, donc il faut les respecter ainsi que leurs résidents.  

     Nourrir tous ces moines coûte cher, ainsi que l'entretien des bâtiments, l'achat de matériel etc... sans les dons ce monastère ne pourrait pas fonctionner tel qu'il est...c'est pourquoi on peut voir des grands panneaux qui affichent les noms des donateurs les plus généreux et prestigieux devant les bâtiments, ainsi que le montant des dons de chacun...

    et aussi à l'intérieur de l'enceinte les nom de ceux qui participent, donateurs , bénévoles assidus etc...

    Tout est parfaitement organisé; les moines se placent en deux rangées, par groupes, les plus anciens devant, les jeunes derrière, dans les différentes tenues selon leur statut: marron foncé, safran, blanc pour les plus jeunes etc ... Ils défilent avec leur bol en inox, dans lequel ils vont recevoir le riz, de la viande, des légumes. Ils recevront aussi un laitage, un fruit ou un autre dessert dans des petites coupelles.

     
    Et ils portent pour certains, leurs grands pots en laque noire, le pot à aumône dans lequel sera placée la nourriture, et dont ils retournent  le couvercle pour en faire une assiette. 
     

    Ils avancent jusqu'à l'entrée des salles à manger, et des bénévoles leur distribuent la nourriture. Les salles à manger se remplissent et ceux qui ont fini de manger, laissent la place à ceux qui arrivent . A 12h, les moines repartent vers leurs activités ou leur période de repos.

     

    Les moines plus âgés sont arrivés en premier et étaient déjà installés. Ils finissent de manger et vont surveiller les plus jeunes. Le repas va se faire rapidement..

     

    les plus jeunes sont attendrissants..

    L'initiation à la vie monastique se fait en principe à l'âge de 9 ans. Tous les birmans bouddhistes ne deviennent pas moines, mais tous vont, au cours de leur vie, effectuer plusieurs retraites dans des monastères, de quelques semaines à quelques mois. Les jeunes novices sont souvent issus de familles défavorisées et placés dans les monastères, qui leur donnent l'éducation, les soins, l'instruction pour leur permettent d'obtenir des diplômes. Ils sont libres de leurs mouvements une fois leur noviciat terminé, et peuvent quitter le monastère à tout moment, sauf les orphelins qui n'ont pas d'autre choix que d'y rester. Pareil pour les filles.

    Les jeunes filles, "nonnes"  peuvent elles aussi devenir bonzes (bonzesses), elles sont dans des monastères à part, habillées en rose, et lorsqu'elles sont placées par les familles défavorisées, c'est avec les mêmes objectifs, à savoir : l'éducation, les soins et l'instruction. Elles ne peuvent pas demander l'aumône de nourriture plus de deux fois par semaine, et vivent de leurs récoltes en fruits et légumes qu'elles cultivent dans leur monastère. Elles peuvent recevoir de l'argent pour acheter l'huile, le sel, le riz et la viande qu'elles cuisinent au monastère.

     

    Elles seraient au nombre de 25000 au Myanmar. Si les moines occupent le plus haut rang de la hiérarchie sociale, il n'en est pas de même pour les nonnes. Il n’existe pas de cérémonie d’ordination, elles doivent cependant sacrifier leur chevelure et porter un habit rose par-dessus le longwy et la blouse birmane. Elles doivent obéir aux moines ……… Dans la religion bouddhique, la femme est considérée comme impure et n’a pas le droit de toucher les Bouddhas sacrés…. 
     
     
    La communauté monastique demeure un ordre de charité, Le respect mutuel entre moines et laïcs est très fort, les bonzes sont totalement dépendants de la générosité continue des laïcs pour leur subsistance, ces derniers offrant ce qu’on nomme les « quatre nécessités » essentielles à la vie du moine : les vêtements monastiques, le bol à aumônes pour la nourriture, le logement et les médicaments qui lui permettent de subsister. De leur coté, les moines et nonnes donnent au laïc l’enseignement, tel qu’ils l’ont étudié, pratiqué et compris. Les laïcs peuvent aisément trouver conseil et aide dans un monastère. Ce système, instauré par Bouddha, permet d’entretenir le lien d’interdépendance entre les moines et la société, un équilibre est maintenu, chaque groupe offrant à l’autre ce qui lui est indispensable pour vivre 

    Lors de notre visite, il y avait un mariage.  La mariée était bien jolie, sa robe également..

    Ce mariage est sans doute venu au monastère pour que les jeunes mariés soient bénis par les moines...

     

    La famille et les invités du mariage déjeûnent dans le monastère.. Ils ont sans doute fait des dons...sont-ils birmans, taïwanais ou chinois ?...car actuellement les chinois sont omniprésents en Birmanie, et cela ne plait pas beaucoup aux birmans...

    des serveuses joliment habillées pour cette occasion leur amènent les plats...

     

    Ce monastère n'est pas connu pour son architecture ou ses bâtiments, mais il est immense.

    Avec ses écoles, ses salles de prière, ses dortoirs, ses lavoirs, ses rues, etc.
     
     

    Tout est calme, les grandes allées ensoleillées reflètent une organisation de la vie des moines bien établie et sans doute très encadrée..

     

    Après le repas, nous allons aussi faire un tour du côté des cuisines, où les cuisiniers s’affairent déjà à préparer les plats du lendemain.

    et du côté des lavoirs,

    Les bacs où les moines font leur vaisselle ,

    et aussi ceux pour la lessive et le brossage des dents..

     

    différentes salles et les dortoirs...

     

    A proximité des premiers bâtiments, on peut y observer la célèbre “clock tower”, symbole de l’époque de la colonisation anglaise.

     

    Nous quittons le monastère à midi, et partons pour visiter un atelier de tissage de soie naturelle...mais cela sera dans le prochain article si vous voulez bien..je vous laisse regarder les photos et la petite vidéo..à bientôt 

     

     
     

     

     

     

     

     

     

     

    « Petit intermède au lit...de quoi rigoler...Pause pour prise en main d'un nouvel ordinateur »
    Technorati

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    11
    Mardi 13 Mars à 19:03
    Très nombreux, ces moines sont bien encadrés. Heureusement que des personnes subviennent à leurs repas ! La femme considérée comme impure !! Oh là là, c'est loin de notre condition et pourtant il y a encore beaucoup à faire pour actualiser les droits des Femmes ! Merci pour toutes ces belles photos et toutes ces explications ! Bises et à + Jackline !
    10
    Mardi 13 Mars à 18:47
    Xtian

    Bonsoir Jackline

    Le nombre des moines et leur influence dans l'extrême orient nous surprennent, nous occidentaux.

    Bonne soirée 

    9
    Dimanche 11 Mars à 10:45

    quel beau soleil !!! ça fait du bien... on va sûrement aller balader avec maman, vais choisir une promenade pas trop longue pour débuter, avec des bancs, comme ça moi je peux flâner autour et prendre des photos lol..

    très bon dimanche et un gros bibi flo

    8
    Vendredi 9 Mars à 21:18

    Les laïcs peuvent aisément trouver conseil et aide dans un monastère. Ce système, instauré par Bouddha, permet d’entretenir le lien d’interdépendance entre les moines et la société, un équilibre est maintenu, chaque groupe offrant à l’autre ce qui lui est indispensable pour vivre...

    ce paragraphe me fait fait penser qu'il en était ainsi dans nos monastères, où les jeunes recevaient un enseignement de três grand niveau, ils apprenaient plusieurs langues, les mathematiques, enfin toute la connaissance de l'époque, car ils étaient capable d'aller dans les autres continents et non seulement d'y survivre, mais d'y construire d'autres monuments et des villes :) puis une autre classe sociale a pris le dessus, et les a virés du coeur des gens et des lieux qu'ils avaient construit, on pourrait dire que, c'est la roue du destin !

    bon weekend Jackline

    Angie

    7
    Vendredi 9 Mars à 12:39

    Coucou Jackline, que ton article est intéressant car on ne sait pas tout çà et de belles photos à l'appui. Incroyable que les femmes soient considérées comme impures...merci pour ce beau reportage.

    Je vous souhaite à tous les deux une bonne fin de semaine.

    bisous tout plein

    chatou

    6
    Marie-France
    Jeudi 8 Mars à 15:53

    Bonjour Jackline

    Je te remercie por ces photos et je te souhaite une bonne journée des droits des femmes avec toute mon amitié.

    5
    Jeudi 8 Mars à 13:41
    renejeanine

    tres impressionnant ce monastère, et tous ces moines, curieuses ses coutumes pour les repas, les femmes une fois de plus mal considérées, ça n'a pourtant pas empêché une femme d'arriver au plus haut de l'état Mme Aug San Suu Kyi, mais elle semble un peu prisonnière des militaires ? merci pour ce beau reportage, bonne soiree bises chère Jackline (pour l'Egypte, il semble que les touristes reviennent, j'ai vu un reportage là dessus !)

    4
    Jeudi 8 Mars à 12:37
    Une belle suite de reportage. J'ai encore beaucoup appris Jackline. Bises et bon jeudi
    3
    Jeudi 8 Mars à 11:49

    ah super cette visite ça m'a bien plu, ce qui est bien c'est que tout le monde a accès à l'enseignement, même les plus défavorisés, ça leur laisse le choix ensuite de faire ce qu'ils veulent soit rester auprès des leurs soit partir pour réussir, ailleurs ! je trouve cela très bien..  ça me rappelle mes parents lorsqu'ils sont partis en israel, ont fait un circuit organisé par paroisse de st maur , avec ma tante et mon oncle etaient partis tous les 4 dans les années 80 , dans le circuit de 15 jrs, il y avait 3 jours dans un monastère !  ou ils ont passé de droles de repas, la prière, interdit de parler en mangeant et de l'eau à table pas de vin, mon père et mon oncle piaffaient lol, etaient content ensuite de reprendre le circuit dans les hotels où ils pouvaient prendre une bouteille de vin lol..

    maintenant les gens boivent moins de vin, mais en 1980 c'etait presque normal de manger avec un verre de vin !  ça m'avait fait rire cette histoire.

    en tout cas un super reportage que tu nous as fait ! bravo

    visite de contrôle chez le doc pour maman, courses et voilà une après midi qui va passer vite, je t'embrasse ma belle , bon jeudi à toi flo

    2
    Jeudi 8 Mars à 08:17

    En ce 8 mars, c'est un peu paradoxal de lire qu'en birmanie, les femmes sont impures !

    Encore un pays où il y a du travail à faire pour les droits des femmes ...

    Merci pour ce super reportage et les explications.

    J'ai vu et appris plein de choses.

    Bon jeudi, en espérant un peu de soleil ...
    Bisoux, chère jackline

    1
    Jeudi 8 Mars à 08:06

    Hello Jackline

    Et bien dis donc ! Ils sont nombreux les moines....Un bon moyen pour faire le régime et perdre du poids avec un seul repas par jour ! lol

    Une belle destination culturelle

    Bon Jeudi

    bizz

    Pat

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :