• Le lundi 14 novembre 2011, nous quittons l'hôtel Isola Di Coco de Poovar, à 

    2 heures du matin...

    Nos valises sont déjà parties la veille vers 22 heures, à bord des minibus permettant de traverser la cocoteraie, afin d'être installées dans les soutes du bus qui nous attend de l'autre côté..

     

    Les minibus doivent faire l'aller-retour; et il y a environ 5 à 6 kms à faire..

    Nous nous rassemblons près du hall de la réception, afin de prendre à notre tour les minibus pour faire le même chemin que nos valises...

     

    3 voyages seront nécessaires afin d'acheminer tout le groupe (nous sommes 35 personnes, plus le guide et l'accompagnatrice). Il y a environ 1 heure de bus, après avoir quitté la cocoteraie, pour rejoindre l'aéroport de Trivandrum..Nous y arriverons vers 3 h30 du matin.

    Nous descendons du bus, et avant d'entrer dans l'aéroport, nous subissons un premier contrôle de police aux portes d'entrée..ce sont des militaires, mitraillette à la hanche, qui vérifient nos passeports et notre billet d'avion..(billet de groupe ! sur lequel tous les noms des passagers sont indiqués..faut repérer le nom en regard du passeport..ça prend du temps !sarcastic)

     et nous nous dirigeons vers les portiques à scan...il nous faut hisser les valises sur les tapis roulants, et les bagages à main.. Ce sont encore des militaires qui officient..

    Les militaires sont omniprésents et veillent à tout..

    Un couple du groupe a quelques soucis avec une valise, qui comporterait un objet suspect...Ils leur font ouvrir la valise (défaire sangle, code etc...) et commencent à fouiller dans les affaires, retournent les vêtements, inspectent tout...pour trouver ....un couteau suisse lambda, dont le port est autorisé en soute...Bon, maintenant, il leur faut tout ranger dans la valise, et la refermer tant bien que mal...arrrrghhh.bad...je me mets à leur place, je serais verte de rage !

    Direction les comptoirs d'enregistrement pour le départ des valises en soute, en direction de Paris via Mescat (sultanat d'Oman) et réception des coupons bording-pass..

    Puis direction un autre comptoir, avec à nouveau contrôle de police  douanes...passeports, cartes embarquement, billets d'avion...vérification du visa et des dates, remplir un papier (en anglais) avec les indications d'où on vient en Inde du Sud (quelle ville, hôtel etc), et destination du retour...

    Puis le re-contrôle des bagages à main, effets personnels, sortir appareils photos, enlever ceintures, chaussures, etc...

     Bien sûr, comme dans tous les pays où la religion musulmane est majoritaire, c'est le cas dans cette partie de l'Inde, nous les femmes, on nous fait entrer dans une espèce de cabine, où on va nous faire une fouille-palpation et nous passer le détecteur (poêle à frire)..c'est une femme militaire, béret sur l'oreille d'un côté, et talki-walki sur l'autre, qui va nous palper..Pendant ce temps, toutes nos affaires, sac à main, papiers, matériel, chaussures, se trouvent de l'autre côté sur le tapis, sans surveillance...Je déteste ça..mon mari qui était derrière moi lors du dépot des objets, heureusement, veille au grain, tout en rassemblant tout son matos, tenir son pantalon d'une main (qui lui tomberait sur les pieds..hi hiyes) remettre ses pompes... Je sors de la "boite à nanas" bien contente d'en être délivrée et récupère mes affaires..on ira se poser quelques mètres plus loin, afin de se rhabiller, et ranger nos effets...jusqu'au prochain aéroport du retour, escale à Mescat. Nous partons à l'assaut des innombrables couloirs qui mènent aux salles d'embarquement

    .et attendons sagement en salle d'embarquement, on pique du nez...il est environ 4h30, et on ne décolle pas avant 7h15 !

    Nous décollons à l'heure, sur un vol de la compagnie Oman Air, en Boeing 737-800, et bien sûr comme à l'aller, il est plein..Les indiens voyagent toujours avec un nombre incroyable de paquets, cartons, valises, ce qui fait que là encore, les coffres à bagages sont pleins !!

    On nous sert une collation (heu.. en guise de petit dej, leur sandwich ne nous tente pas vraiment...mais bon, on a faim alors..shocked)

    Pour faire passer le goût du morceau d'éponge au gout bizarre, nous prenons un café...

    Nous atterrissons 2h15 plus tard, comme prévu à Mescat (Sultanat d'Oman) à 9 h 25, le temps de prendre un bus pour aller jusqu'à l'aérogare, et y entrer...nous cheminons dans les couloirs, suivant les panneaux "transit",

    ...arrivons dans la zone concernée, dans l'espace Duty Free.. et nous attendons là, l'heure du décollage de notre avion pour Paris..

    Nous devons prendre un vol avec Oman Air, sur Airbus A330-200, le décollage est prévu à...13h50 ! soit plus de 4 heures plus tard ! Inutile de vous dire, qu'on tombe de sommeil...et qu'en plus, on a faim ! Heureusement qu'on a emmené ce qu'il fallait pour grignoter..des gâteaux secs, et quelques chips, des barres chocolatées..On achète aussi quelques bricoles et de l'eau, payées en dollars...

    On s'occupe comme on peut en attendant...quelques photos de l'aérogare, et des passagers qui roupillent sur les sièges, de ceux qui déambulent, en tenue locale, femmes aux voiles richement parés de paillettes et de sacs clinquants dernier cri...

    Enfin, le numéro de la porte pour le vol est affiché..Nous déambulons à nouveau dans les larges couloirs..

    Et nous revoici devant les portiques de sécurité pour passer à nouveau les contrôles des bagages à main...rebelotte pour les papouilles dans la boite à rideaux pour nous les femmes...Oh comme j'aime ça !ouch Nous repartons ensuite vers les salles d'embarquement

    Puis l'heure d'embarquer arrive enfin, on monte dans un bus, et on accède à l'avion..grimpons la passerelle, cherchons nos places, et on s'installe,  l'avion est plein ! des touristes occidentaux bien sûr, mais aussi beaucoup d'indiens,  ..et c'est reparti pour 5h15 de vol...

    Les hotesses sont toujours aussi charmantes dans leur uniforme seyant, avec leur joli chapeau

    Après nous avoir donné le menu et que nous ayons fait notre choix, on nous sert un plateau-repas, fort apprécié comme à l'aller, et ensuite, on essaie de dormir..

     

    sur un vol de jour c'est toujours difficile, malgré les volets des hublots baissés, il y a toujours des allées et venues, des enfants qui pleurent ou s'agitent..

    Un gamin qui se trouve sur la même travée que nous, mais dans un rang de côté, va pleurnicher pendant presque tout le voyage...la mère l'a installé sur ses genoux, alors que l'hôtesse est venue plusieurs fois lui demander de l'asseoir sur son siège et de l'attacher..On aura quelques turbulences assez fortes...Puis on nous servira thé café un peu avant la descente pour l'atterissage..

    On est forts contents d'arriver enfin à Roissy ! au terminal 2A..

    Le temps de récupérer les bagages, (heureusement ils ont suivi pendant le changement d'avion)  trouver un taxi, et retour at home...

    Un beau voyage qui s'est achevé..nous en garderons de beaux souvenirs, et une riche expérience, à la fois culturelle et humaine...

     

    Les indiens sont des gens très ouverts, serviables, et que ce soit en Inde du Sud ou au Rajasthan, nous avons beaucoup apprécié leur pays, et leur accueil.

    Je clos ainsi le carnet de voyages sur l'Inde du Sud...Je vous laisse regarder les photos et le petit diaporama..

    je vais maintenant passer à celui de la Thaïlande...patience, j'ai du retard !! J'espère que vous me suivrez...

    Inde du Sud (20) Poovar-Trivandrum-Paris

     

    Inde du Sud (20) Poovar-Trivandrum-Parisvotre Blog-Trotteuse

     

     
     
    Technorati

    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique