•           Suite de la visite de SanRemo du 19 juillet 2010-

     

     

    Dsc00590marqEn plein centre de SanRemo,  

    nous voici arrivés au pied des ruelles qui mènent à la vieille ville, le centre historique de cette ville, qu'on appelle "La Pigna"...des ruelles en escaliers, dont certaines montent assez fort, et en tournicotant en colimaçon..les maisons qui les bordent sont vraiment très anciennes, certaines bien entretenues, d'autres assez décrépies..mais on sent une âme certaine dans ces quartiers qui ont vu successivement tous les envahisseurs, à toutes les époques..Au Moyen-Age, les habitants fuyant les incursions répétées des Sarrasins, se réfugièrent sur les collines alentours et fondèrent ce village...Des comtés de Vintimille, le village passa aux mains des Evèques de Gênes, puis fut la possession de deux familles, les Doria, et De Mari. Puis à la moitié du 14ème siècle, SanRemo s'agrandit pour atteindre la colline la plus proche.. La ville médiévale bâtie sur cette colline, se déployant en écaille et en hauteur depuis le coeur de SanRemo, prit la forme et le nom d'une pomme de pin, "la Pigna".  Cette partie médiévale couvre aussi la zone de San Siro.. Il y a d'ailleurs la très belle cathédrale qui porte le nom de San Siro.

    451px-San Remo031 

     Napoléon et ses armées investirent aussi la ville, et changea sa destinée...plus tard, vers 1848, les conditions de vie étaient tellement déplorables question hygiène et nutrition des populations, qu'une terrible épidémie de choléra s'abatit sur la ville, et en particulier dans ces quartiers..

    certaines parties de ces ruelles sont voutées, et il y fait une relative fraîcheur, alors que dès qu'on entre à nouveau dans les zones sous le soleil ardent, on cuit rapidement ! d'autant que nous l'avons visitée à midi, après avoir déjà arpenté les rues basses et le front de mer,  et que le soleil est au zenith, enfin, pas tout à fait  mais presque.....L'ascension est pénible avec cette chaleur.. 

     

    Dsc00610marq 

    C'est assez mystérieux, de continuer de monter, sans savoir ce qu'on va découvrir, en sortant du tournant suivant, dans ces escaliers qui n'en finissent pas ! 

     

     

     

     

     

     

    Dsc00613marq

     

     

    Au moyen-âge, ce devait être de vrais coupe-gorge...à certains endroits, sous les parties voûtées, il y a l'électricité allumée, sinon, on y verrait rien...

    Dsc00588marq

     

     

    Et en voyant tous ces édifices, de guingois, serrés les uns contre les autres, un peu comme un château de cartes, avec des embranchements de ruelles qui partent dans tous les sens, mais toujours en montant, on se demande comment tout cela a pu résister aux tremblements de terre...

      

    Dsc00589marq 

    Une dame âgée, croisée au détour d'un virage, nous dit, il faut monter jusqu'en haut, pour voir "l'Oratorio dei Dolori gia s.Sebastiano" 

    Bon, d'accord, c'est encore haut ?...bouhhh, là-là...c'est crevant, et fait chaud !!

    Une petite voix intérieure, me répond : "tais-toi et monte !"

     

    Imgp8281marq Dsc00585marq 
    Imgp8287marq  Imgp8301marq 

     

    Imgp8295marq Dsc00614marq 
    Imgp8261marq   Dsc00594marq
    Dsc00592marq Dsc00598marq 

     

    En plus, j'ai faim...et soif !! Nous voyons quelques petits restos sur des placettes, avec quelques tables sous les parasols..mais nous n'aurons pas le temps de déjeûner là, car l'heure du parking tourne...

     

    Dsc00609marq

    Je ris en repensant à l'histoire belge bien connue, et je me dis : "qu'est-ce qu'il est long cet escalier, et qu'est-ce qu'elle est basse la rampe !" comme dit l'un des deux belges qui marchent sur une voie ferrée..

     

      

     

    Je vais "jeter l'éponge" à quelques 100 mètres de l'oratorio en question, car vraiment, fait trop chaud ! et la grimpette, ça va...Faut pas perdre de vue que ce jour-là et toute la semaine, il fait en moyenne 37° à l'ombre...et que nous avons déjà bien crapahuté dans la ville basse, dans les rues piétonnes et avenues jusqu'au casino et front de mer...

    Bon, je pose mes fesses à l'ombre, et mon chéri va grimper les quelques derniers mètres, pour arriver....devant l'oratoire en question, situé autour d'une petite place..les bâtiments ressemblent à un cloitre..Ce sont ceux de la Confrérie San Sabastiano et cela date de très très vieux

     

    photo du net..je ne retrouve plus la nôtre.. 

    oratorio 42194

     

    Imgp8283marq

    fontaine de la plazza de l'oratorio

     

    Imgp8271marq Imgp8264marq 

     

     

     Il  monte encore, et débouche sur une espèce de terrasse d'où on domine tous les toits de la ville, y compris le clocher de l'église dont le toit est en forme de pomme de pin coupée..(celui de la confrérie de Sebastiano.?).. et aussi un autre clocher d'église, qui doit être dans la ville basse...même genre de vue que depuis l'endroit où nous étions montés ce matin en voiture ..mais d'encore plus haut..c'est vrai que c'est super chouette....

     

     

    Imgp8153marq

     

     

     Imgp8307marq

    Maintenant, il faut vraiment redescendre, car nous devons récupérer la voiture au parking, et c'est tout en bas...et ensuite chercher un restau pour déjeûner..

     

     Dsc00632marq

     

    Il est 13h15 passées, faut y aller...Nous redescendons (c'est plus facile, que de monter, mais les mollets se rebiffent, et les pieds demandent grâce.. et encore là, ce n'était pas le plus fatigant, le lendemain sera pire, lorsque nous attaquerons la vieille ville de Nice..après,, on aura mal aux guiboles pendant deux jours !) récupérons la voiture, et cherchons la direction du port...que nous trouvons, mais c'est pas gagné...car faut trouver là aussi un parking...

    Coup de bol, une place se libère le long du front de mer, on prend le ticket du parkmètre, et en avant...on va trouver un restau sympa, et profiter d'un peu de repos tout en alimentant notre estomac...

     

    Imgp8347marq 

    Le restaurant sur lequel nous jetons notre dévolu, est en terrasse sur le port..et le personnel est sympathique..pour le repas, ça va être du très simple...pizzas bien sûr..et un dessert, une glace (italienne of course !)

     

    Dsc00662marq

     

     Imgp8345marq

     

     

    Une petite promenade sur le port s'impose, et quelques photos à prendre...avant de repartir vers Menton en fin d'après-midi, et de retrouver notre hôtel et sa quiétude...Mais, nous irons quand même faire un tour ce soir après le dîner, dans l'allée piétonne, voir quelques boutiques et prendre le frais...

     


     

     

      la suite de ces vacances (pas romaines comme dans le film, mais liguriennes, mentonnaises,  niçoises, grassoises,et varoises,hi hi..)

     

    dans un prochain article, si vous voulez bien..

     

     

     
    Technorati

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique