• Un dimanche à la Tour Eiffel (1)...

    Dimanche 22 mars 2015, nous sommes partis à Paris pour visiter la dame de fer, que nous n'avions vue que de manière extérieure ces derniers temps, et mon mari n'y était jamais monté...Cette fois, c'était une visite en groupe, organisée par le comité des fêtes et loisirs de notre commune...Et la visite prévoyait de visiter "les coulisses de la Tour Eiffel" en plus de la visite dans les étages, et un déjeûner au restaurant de la Tour, le 58 Tour Eiffel...

    Nous partons donc en bus, après être allés voter (devoir citoyen) et direction Paris...pas d'embouteillages, ça roule bien sur le périphérique...Le temps est gris, la pollution est maximale, on ne voit pas bien les hauteurs des immeubles qui se noient dans le gris du ciel.. On se dit, "ça va pas être super pour les photos sur Paris"

    et nous arrivons en vue du Champ-de-Mars et de la Tour...Notre chauffeur nous dépose le long de la route qui mène aux accès à la tour...et le vent glacial nous cueille..heureusement que nous étions chaudement couverts...Mais pas encore suffisamment

    Le point de rendez-vous avec notre guide habilitée par la société retenue pour cette visite, étant l'accès pilier Nord, nous attendons là..mais en plein vent, les courants d'air sont tourbillonnants et en quelques minutes tout le monde est transi.. Pas pensé à prendre un bonnet, ni des gants..certains du groupe ont prévu le coup, et ont mis les doudounes à capuches à fourrure, les chapeaux, les gants...

       
       

    Elle arrive enfin, accompagnée d'un autre guide qui prendra en charge la deuxième partie de notre groupe (par 20 personnes) et commence à nous faire l'historique de ce monument, près de la stelle de Gustave Eiffel.. Nous écoutons, tout en essayant de nous protéger des rafales de vent froid...et ça dure....presque 20 minutes !...toujours debout, comme le sont d'ailleurs les personnes qui font la queue depuis au moins une demi-heure pour pouvoir accéder aux ascenseurs des différents accès...La fin de la matinée est proche, et le monde commence à arriver par vagues.. 

    La guide nous demande si nous connaissons l'origine de la construction de ce monument,

    C’est à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889, qu’un grand concours est lancé dans le Journal officiel. Le pari est d’étudier la possibilité d’élever sur le Champ-de-Mars une tour de fer, à base carrée, de 125 mètres de côté et de 300 mètres de hauteur. Choisi parmi 107 projets, c’est celui de Gustave Eiffel qui est retenu. Les travaux ont duré 2 ans, 2 mois et 5 jours. Dès son ouverture, les visiteurs peuvent accéder aux étages du monument en empruntant des ascenseurs, véritable prouesse technique pour l’époque.

     

    La tour est ouverte au public le 15 mai 1889, soit 9 jours après le début de l'exposition universelle.

    Durant les 6 mois que dure l'exposition, la tour accueille près de 2.000.000 de vsiteurs soir près de 12.000 par jour.

    Soigneusement préservé, ce patrimoine exceptionnel atteste encore aujourd’hui du génie visionnaire de Gustave Eiffel.

    Autre question : quels étaient les deux ingénieurs qui avaient dessiné l'ébauche de la tour... ..leurs noms ?...Emile Nouguier et Maurice Koechlin.. ils étaient l'un, chef du bureau des études, et l'autre, chef du bureau des méthodes, dans la société Eiffel & Compagnie ..

     c'est finalement Eiffel qui reprit l'ensemble du projet, le modifia, et le mit en oeuvre

    qui a permis la réalisation du projet ?..c’est Edouard Lockroy, Ministre du Commerce et de l'Industrie de l'époque,  qui a rendu possible la construction de la Grande Dame (en tant que commissaire général de l'exposition universelle et convaincu par le projet Eiffel, il rédige un cahier des charges en rapport avec le projet de la Tour  ce qui rend impossible tout autre choix que celui du projet d'Eiffel)

    Nous écoutons...mais commençons à avoir vraiment du mal..Les assauts du vent froid sont pénibles..   

    L'autre guide, celui chargé du groupe n°2, nous a grillé la politesse, et est parti vers le champ de Mars, pour commencer la visite du "bunker"..alors que c'est nous qui aurions dû commencer par là, et pas rester dans le froid aussi longtemps..mais lui était plus malin, et savait bien que comme deux groupes ne peuvent visiter ce lieu en même temps, il y en aurait un (nous)..qui battrait la semelle pendant qu'eux seraient là-bas...!

    Enfin, au bout de ce temps interminable, et après avoir entendu notre charmante guide (jeune femme), nous faire l'historique du lieu, nous nous dirigeons à notre tour vers le Champ de Mars, à environ 300 m de l'endroit où nous étions stationnés...

    Nouvel arrêt, cette fois face à la Tour, côté Champ-de-Mars.. Entre autres explications notre jeune guide nous montre des gravures d'époque de la construction de la Tour, et nous dit que sa hauteur et sa structure ont été légèrement modifiées au cours des ans.. Et que les soixante douze noms inscrits en lettres d'or,autour du fronton du premier étage de Tour Eiffel sont ceux de grands savants qui ont honoré la France de 1789 à 1889..

    Et encore bien d'autres explications..

    Distance entre les piliers : 101 mètres, surface au sol : 125 x 125 mètres : 15.625 mètres carrés

    Hauteur. premier niveau : 57 mètres, deuxième niveau : 115,88 mètres, troisième niveau, plateforme : 276,13 mètres,

    Masse totale : 10.100 tonnes, masse de métal : 7300 tonnes,

    Nombre de rivets : 2.500.000, nombre de poutrelles métalliques : 18038.

    Nombre de marches : 1710, temps moyen pour monter par les escaliers : environ 45 minutes 

    Nombre de visiteurs depuis 1889 : 236.000.000

    Nombre de visiteurs par an : 7.000.000 environ.

    Hauteur en 1889 : 300,51 mètres, soit le plus haut monument jamais construit. Le record restera jusqu'en 1930, à la contruction du Chrysler Building (318 mètres).

    Hauteur actuelle : 324 mètres, nombre d'ascenseurs : 5 à double cabines (dont 1 privé pour le restaurant Jules Vernes, et 1 monte-charges pouvant monter 50 personnes)

    C'est le monument le plus visité au monde.

    Nous sommes tous congelés !arf...Et nous descendons dans le "bunker" par un escalier...Et notre guide continue ses explications

     Créé en 1909 il était réservé aux télécommunications militaires via la tour Eiffel toute proche. Son existence resta secrète durant 70 ans et il peut se visiter à certaines occasions.

     

    C'est aussi le lieu où sont actuellement stockées une partie des denrées alimentaires pour les restaurants de la Tour, ainsi que la cave à vins (environ 6000 bouteilles) cette cave ne se visite pas évidemment...

    nous pouvons voir aussi des photographies retraçant les différents moments des utilisations de la partie "antenne" de la tour qui servait pour les émissions de messages et de données d'abord militaires, (le système fut mis au point par un technicien militaire, le capitaine Gustave Ferrié) puis utilisé pendant la première guerre mondiale, par les services de renseignements français, puis par les allemands pendant la seconde guerre mondiale lors de l'occupation, pour émettre des messages destinés à leurs troupes, et de propagande...et enfin, pour la diffusion d'émissions radiophoniques, et plus tard de télévision.

       
       

     

    On peut voir sur une photo, Gustave Eiffel, au troisième étage, à proximité de l'endroit où il aurait eu un bureau, en compagnie du capitaine Gustave Ferrié pendant des essais d'émissions radio sans fil. Gustave Eiffel a soutenu et financé sur ses fonds propres la mise en place de ces installations.

    Le troisième niveau de la Tour a servi aussi de station météorologique, de paratonnerre, ainsi que de liaison via l'antenne pour la communication avec les ballons dirigeables de l'époque.. Toute une série d'instruments de mesures scientifiques y étaient installés.

    Ces installations ont permis d'intercepter des messages militaires de l'ennemi, et notamment ceux des espions, dont la célèbre Mata Hari 

     

     Des souterrains, permettaient aux militaires de l'Ecole militaire se trouvant de l'autre côté du Champ-de-Mars, d'accèder à la Tour, et de contrôler les installations pour la diffusion des messages sans avoir à passer par l'extérieur en cas de conflit armé..Le "bunker" est aujourd'hui démilitarisé. Le Président de la République pourrait s'y réfugier en cas d'urgence ..

     La Tour Eiffel n’a pas été démontée comme il était prévu, après l’exposition universelle uniquement grâce à l’armée et à la TSF 

    On peut voir sur une photo, Sacha Guitry et Yvonne Printemps ..lors d'une émission de Radio Tour Eiffel

    Premier grand reportage télévisé de l'étranger..relayé par la Tour : Le couronnement de la Reine d'Angleterre Elisabeth II.. Premiers pas de l'Eurovision

       

    En 1957, la tour s'élève de quelques mètres avec la nouvelle antenne de télévision...En 2000, nouvelle antenne UHF porte la hauteur de la tour à 324m 

    Dans le "bunker" sont également stockés les matériels et la peinture destinée à chaque campagne de réfection des peintures de la Tour..La 19e campagne de peinture de la tour a lieu de 2009 à 2010.repeinte 19 fois depuis sa construction, soit une fois tous les 7 ans. Cette opération protège l'édifice de la corrosion. Il faut 60 tonnes de peinture à chaque fois. Cela mobilise 25 peintres-alpinistes pendant 18 mois.

     

    On peut d'ailleurs voir le différentes teintes qui ont été utilisées depuis la construction, sur cette partie de poutre qui a été démontée et stockée dans le bunker (trop lourde). La couleur d'origine était le rouge,également symbole de la Révolution française, puisque l'Exposition Universelle de 1889 commémorait le centenaire de la Révolution.  La teinte finale, bronze, légèrement plus clair au sommet, appelée "couleur Tour Eiffel", celle qui est actuelle, est déposée-protégée, et ne peut être fabriquée et vendue que pour la Société Tour Eiffel (société d'économie mixte) pour la remise en peinture de la Tour.

     

    Nous ressortons du "Bunker" 15 minutes plus tard, et retraversons le Champ de Mars en direction de l'accès pilier Ouest de la Tour. Le vent est toujours aussi glacial et fort...J'ai beaucoup de mal à prendre des photos, mes mains sont tellement froides que mes doigts sont gourds et maladroits, et j'ai la bloblotte !smile j'ai mis ma capuche, car j'ai les cheveux à la verticale et ça me fout mal au crâne..

    Nous entrons en fait par la sortie d'un des ascenseurs, et passons près des cabines qui arrivent en déchargeant leurs cinquantaines de passagers..nous descendons par un petit escalier sur le côté, après avoir ouvert nos sacs, et ouvert nos manteaux, pour la sécurité, et présenté nos billets...

    Nous voici dans la partie "machinerie hydraulique de la Tour"...c'est impressionnant de voir ces énormes roues et poulies, courroies, qui servent à remonter ou descendre les cabines d'ascenseurs, dont le système a fonctionné depuis la construction de la tour, jusqu'à ce qu'il soit modernisé récemment...

     

    Notre jeune guide nous explique le fonctionnement de cette machinerie hydraulique qui a été en fonction, de 1899 jusqu'à 1987, avant d'être modernisée et automatisée..

    C'est une énorme installation, vérifiée chaque jour par les employés de la Tour...

      

       
       
       
       

     

    Après cette visite là, remontée de l'escalier, et nous ressortons...encore dans le vent froid, mais nous allons vers un accès "réservé aux personnes munies d'une réservation pour le restaurant 58 Tour Eiffel au premier étage"...qui se trouve proche du pilier ouest..

    Ce sera pour le prochain article, si vous voulez bien...en attendant, je vous laisse regarder les photos et la petite vidéo...(vous prendrez l'ascenseur avec nous !smile)..A bientôt

    Un dimanche à la Tour Eiffel...

     

     
     
    « Une petite demi-pause...Un dimanche à la Tour Eiffel (2) »
    Technorati

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    16
    Sonya972
    Lundi 6 Avril 2015 à 21:04

    superbe moment à Paris


    j'aimerais voir cette grande Dame


    j'espère que tu vas bien


    joyeuses fêtes de pâques


    très bonne semaine


    ti bo créoles

    15
    Samedi 4 Avril 2015 à 18:40
    Cassandre
    Bonjour Jackline,

    C'est une visite vraiment complète de la Tour Eiffel...!!
    Je ne connaissais pas tout le rôle militaire qu'elle a joué...
    Je ne suis jamais montée sur la Tour car j'ai le vertige et j'ai peur d'en souffrir..mais je pourrais essayer d'aller jusqu'au 1er étage...-))

    Amitiés !!
    14
    Samedi 4 Avril 2015 à 15:25

    Hello Jackline

    Bonnes fêtes de Pâques

    bizz

    Pat

    13
    Jeudi 2 Avril 2015 à 14:56

    Bonjour

    Je ne suis jamais monté dedans non plus, j'aimerais bien!

    Bisous

    12
    Mercredi 1er Avril 2015 à 15:30

    Voilà un bon moment que je ne suis montée à la tour. J'ai pris plaisir à tout revoir. Je n'ai, par contre, jamais vu les coulisses.

    Je suis étonnée que jacques ne soit jamais monté à la Tour Eiffel.

    Le vent ne m'étonne pas. J'ai toujours ressenti ça au pied de la tour.

    Merci de ce partage ! Bises et à + Jackline !

    11
    Mercredi 1er Avril 2015 à 06:36

    Merci pour ce superbe reportage sur la belle Tour !

    J'apprends toujours un peu plus.

    Bon mercredi.
    Bisoux, Jackline

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

     

    10
    Marie-France
    Mardi 31 Mars 2015 à 18:22

    Bonjour Jakline


    Je suis allée à la tour Eiffel quand j"avais 18 ans avec mes parents. Depuis que j'habite à Paris je n'y suis jamais retournée. Merci pour ces photos et ces diapos. Bonne fin de journée.

    9
    Mardi 31 Mars 2015 à 17:22
    rené jeanine

    bravo une tres belle visite de la dame de fer, complete avec la machinerie  et les coulisses, en 40ans de vie en region parisienne, je ne suis monté qu'une fois là haut, et je ne connais pas les coulisses, merci pour ce reportage , suite au restaurant ! bonne journée et grosses bises

    8
    Sandrine C
    Mardi 31 Mars 2015 à 14:12

    Quel joli reportage Jackline, malgré le froid yes


    On apprend beaucoup de choses et on a hâte d'avoir la suite


    Gros bisous

    7
    brissoumiche
    Mardi 31 Mars 2015 à 11:49

    j attendais le restaurant bon a la prochaine fois la visite est sympa car je ne savais pas que nous pouvions voir toute la Tour de a az mais vous avez du avoir sacrement froid merci et au repas miam amites

    6
    Mardi 31 Mars 2015 à 10:46

    ballade que nous avions faite lorsque notre fille habitait à Versailles - période où nous avons beaucoup visité les musées et autres de Paris

    bisous et bonne journée (tempête sur La Manche hier soir, et aujourd'hui encore présente, mais plus calme)

    Mamy Annick

    5
    Mardi 31 Mars 2015 à 09:34

    pas drôle les visites dans le froid ! (je me souviens d'une visite terrible de Notre-Dame) , la première fois que je suis montée à la Tour Eiffel, j'avais 8 ans environ (en 54) !!!!

    4
    nadette
    Mardi 31 Mars 2015 à 09:20

    Merci de nous montrer cette belle dame de fer


    nous y sommes allés en 89 la visiter extérieure, nous sommes montés jusqu'au deuxieme étage


    merci de ce partage ma chère jackline


    j'apprécie beaucoup


    je te fais bientôt un message 


    bisous  nadette


     

    3
    Mardi 31 Mars 2015 à 08:31

    super classe et grand merci pour tout cela....comme tu sais faire ....

    2
    Mardi 31 Mars 2015 à 08:24

    Hello Jackline

    A l'époque ou étais encore valide , je suis monté par les escaliers ... Puis avec Soso, on était venu une seconde fois pour manger au resto...

    Mais ça date tout ça !

    bizz

    Pat

    1
    Mardi 31 Mars 2015 à 08:11

    Coucou ma Jacklyne,

    Une belle première partie de visite de notre dame de fer nationale. Vous avions l'air d'être congelés. Il faut dire que le temps n'est franchement pas un temps de printemps et en ce moment cela souffle.

    De gros bisous ma belle. ZAZA

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :