• Circuit au Brésil (14) Rio de Janeiro (3) Corcovado

    Toujours le 18 octobre 2013, nous continuons les visites dans Rio...

    Après le sympathique déjeûner dans le restaurant "O Quilo" nous partons en direction de la gare du petit train pour monter au Corcovado..Notre ascension est prévue à 14 h pile, sinon, nous ne pourrons pas monter...Tout est planifié plusieurs jours à l'avance par les agences de voyage et le site, et aucun retard n'est toléré, sous peine de ne pas pouvoir y accéder. C'est pareil pour les individuels qui galèrent encore plus, car ils doivent réserver par internet, ou directement sur place, et quelquefois ils ont des déconvenues..

    La ligne de chemin de fer du Corcovado, dont le départ se situe dans le quartier de Cosme Velho, a, quant à elle, été inaugurée le 9 octobre 1884 par l'empereur Pierre II du Brésil. En 1910, cette ligne est la première du Brésil à être électrifiée. Les anciens trains à vapeur sont alors remplacés par des machines électriques. Durant 4 ans, la ligne servit à l'acheminement des matériaux nécessaires à la construction de la statue du Christ Rédempteur.  En 2003, ont été installés des ascenseurs et des escalators.

    Nous devons y être une demi-heure avant la montée prévue

    Nous attendons patiemment que notre tour arrive, il y a une queue impressionnante...Avant d'accéder aux quais, contrôles de sécurité, comme dans les aéroports, ouverture des sacs et passage au scan, et détecteurs passés par des gardes, le long du corps..

    Les petits trains se croisent, nous sommes sur le quai côté montée

    C'est notre tour, nous montons dans une des voitures...

    En route..

    Pour le moment, ça ne monte pas vraiment...nous voyons des arbres tropicaux, des "jacquiers" et une végétation luxuriante..

    maintenant, l'ascension commence...

    C'est alors que nous voyons apparaître dans notre compartiment, des musiciens, qui nous font une ambiance de samba endiablée...Très sympathique et inattendu...

    Ils sont filmés, photographiés,

    L'ambiance est montée d'un coup ! On est dans la samba smile... Après la petite quête qu'ils font auprès des passagers, ils disparaissent comme ils sont venus, passant dans un autre wagon...

    Nous arrivons en haut de la plateforme qui permet d'accéder au Christ Rédempteur... Là il faut prendre soit un ascenseur, soit des escalators, soit les escaliers (220 marches) pour accéder au pied du socle

    Pour accéder au pied de la statue, on peut prendre les escalators (ça me va ! smile)

    En haut, au pied de la statue,  et sur le promontoire au-dessus de la baie, il y a un monde fou...

    Beaucoup de touristes étrangers, mais aussi beaucoup de brésiliens

    Le Corcovado...C'est une falaise... dont la hauteur est de 710 m d'altitude..Ce n'est pas le mont le plus haut du Brésil, mais c'est l'endroit où on peut voir la statue du Christ Rédempteur, de tous les endroits de Rio, y compris dans la baie pour les bateaux

    Le temps est encore bien couvert, et on a du contre-jour, mais la statue est bien dégagée, quelquefois nous dit notre guide, la tête est perdue dans la brume..

     

    Inaugurée en 1931, la statue du Christ Rédempteur, Classée monument historique depuis 1973, est l'un des endroits touristiques les plus fréquentés de Rio avec 750 000 visiteurs par an.  La face sud du pic possède 54 voies permettant de pratiquer l'escalade.

    Établie au cœur du parc national de la forêt de Tijuca, à une altitude de 710 mètres, la statue mesure 38 mètres de haut (dont 30 pour le Christ et 8 pour le piédestal, qui occupe une aire de 100 m2). Sa masse est de 1 145 tonnes, la masse approximative de la tête est de 30 tonnes et celle de chaque main de 8 tonnes. La tête mesure 3,75 m, chaque main 3,20 m, la largeur de la tunique est de 8,50 m. L'envergure entre les deux mains est de 28 mètres. Il y a un escalier à l'intérieur pour le personnel d'entretien.

    À la base du Christ Rédempteur se trouve une chapelle dédiée à Nossa Senhora Aparecida, où sont célébrés mariages et baptêmes.

    La statue est constituée de béton armé et de stéatite (roche tendre composée de talc).  (Wikipédia)

      

    L'histoire de sa construction... 

    L'idée de construire un monument religieux au sommet du Corcovado est suggérée une première fois en 1859 par le père lazariste Pedro Maria Boss. À son arrivée à Rio, il est séduit par l'endroit et demande à la princesse Isabelle du Brésil de lui octroyer les moyens nécessaires à la mise en œuvre de son projet, mais son dessein, bien qu'en accord avec la monarchie d'alors, reste sans suite.

    Il faudra attendre 1921 pour que l'idée soit reprise, dans le cadre des commémorations du centenaire de l'Indépendance du Brésil l'année suivante. L'Église souhaite à cette occasion réaffirmer son influence dans le pays. La première idée est de réaliser une statue du Christ en bronze, et de l'exposer au sommet du Mont du Pain de Sucre. L'assemblée chargée de discuter du projet émet des doutes et fait d'autres propositions, notamment en proposant deux autres endroits possibles : le mont de Santo Antônio et le Corcovado. Ce dernier est finalement choisi, en raison de sa plus haute élévation.

    Le projet sélectionné en 1923 après concours est celui de l'ingénieur brésilien Heitor da Silva Costa

     il avait présenté la statue d'un Christ debout tenant dans une main une longue croix et dans l'autre un globe. Mais son projet n'était pas abouti, il ne savait pas comment la construire ni quel matériau utiliser. Au fil des années de préparation il dû faire appel à plusieurs personnes pour l'aider, mais force est de constater que toutes ces personnes ont fait bien plus que de l'aider : Ils lui ont fait le travail.

     

    Ainsi la statue a été complètement redessinée, sa forme actuelle, avec les bras en croix, et son style épuré est de l'artiste Carlos Oswald. Puis le modèle fut fait par Paul Landowski, un français d'origine polonaise, maître en Beaux-Arts. Il travailla sur de l'argile mais à taille réelle, en faisant des tronçons. Ces morceaux d'argile furent embarqués à bord de bateaux qui arrivèrent à Rio où ils servirent à la fabrication de moules. Ces moules servirent, eux, à la fabrication des vrais morceaux, en béton. Mais il restait un problème : Il fallait faire la structure interne de la statue, en béton puisque c'est le matériau qui avait été choisi. Ne sachant pas la calculer (L'utilisation du béton, en architecture, était récente), da Silva Costa fit intervenir un autre français, Albert Caquot, ingénieur de son état, et apte à monter cette structure interne. Enfin il faut savoir que le visage du Christ rédempteur ne fut pas dessiné par Landowski, il fit travailler Gheorghe Leonida, un sculpteur roumain.

     

    La première pierre est en effet posée le 4 avril 1922, mais les travaux ne débutent réellement qu'en 1926. En 1928, une commission technique examine le projet. L'armature métallique est remplacée par une structure en béton armé réalisée par l'ingénieur français Albert Caquot et la statue est redessinée pour prendre la forme d'une croix. Plusieurs matériaux sont envisagés pour le revêtement, avant que le choix ne se porte sur la stéatite, roche tendre mais très résistante et qui ne se fissure pas sous l'effet des variations de température.

    Cadeau de la France au Brésil, la statue fut érigée pour célébrer le bicentenaire de l'indépendance du Brésil, acquise en 1822 

    Le bras gauche pointe la zone nord de Rio de Janeiro, le droit la zone sud. Au pied de la statue, le pic offre une vue panoramique sur le centre-ville, avec notamment le Pain de Sucre, le lac Rodrigo de Freitas, les plages de Copacabana et Ipanema, ainsi que plusieurs favelas de la ville et des vues spectaculaires sur le stade de football Maracanã, et les montagnes de la Serra do Órgãos.

     

     

       
       

    La cérémonie d'inauguration a finalement lieu le 12 octobre 1931, en présence du cardinal Dom Sebastião Leme et du chef du gouvernement provisoire, Getúlio Vargas

     Bien qu’elle ait été frappée par la foudre en 2008, la statue a subi des dommages minimes. Cela était dû à l’extérieur en stéatite sur la statue, qui a agit comme un isolant. Toutefois, les doigts, les sourcils et la tête de la statue furent endommagés. Mais depuis, tout a été restauré. En janvier 2014, lors d'un violent orage sur Rio, la statue a été violemment frappée par la foudre, avec plus de 40000 impacts, ce qui a eu pour effet d'érafler sérieusement le pouce droit de l'imposante sculpture. Le majeur droit avait lui aussi été abîmé en décembre par la foudre.

     

    Un hélicoptère appartenant à Globo, l'un des principaux médias brésiliens, a ainsi survolé le Christ Rédempteur et constaté, images à l'appui, que son pouce droit avait bien été éraflé par le coup de foudre. Le père Omar Rasposo, responsable du sanctuaire afférent, a affirmé que la statue serait restaurée dès le début du mois de février.

    Après avoir fait beaucoup de photos de cet endroit mythique et impressionnant, nous redescendons vers l'accès à la gare et reprenons le petit train pour redescendre en ville...

    Nous repartons vers notre hôtel, et y arrivons vers 16h30. Le temps de mettre les batteries des appareils photos en charge, de vider les cartes mémoire dans l'ordi,

    et prendre des photos depuis le toit de l'hôtel, d'où on voit le Christ illuminé en haut du Corcovado

    Moi je me repose un peu, car ce soir il nous est proposé un spectacle de danses brésiliennes, un super-spectacle, avec musiques et costumes époustoufflants, comme dans le carnaval de Rio... que je ne regretterai pas d'être allée voir...Moyennant 167 réals de supplément. Mon époux lui préfère rester et dîner à l'hôtel, faire le tri de ses photos...

    Mais ce sera dans le prochain article si vous voulez bien..en attendant, je vous laisse regarder les photos...à bientôt

    (coupez le son du diapo pour avoir celui de la vidéo)

     
     
    « Circuit au Brésil (13) Rio de Janeiro (2)Les chignons "Buns" »
    Technorati

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    21
    Dimanche 19 Mars à 19:46

    J'ai adoré ce petit train et cette ambiance samba.
    De belles photos et un endroit mythique, c'est super.
    Bonne soirée

    20
    Lundi 13 Mars à 21:04

    Déjà vu, alors je te dais un bisous avant de refermer tout doucement la page

    19
    Lundi 13 Mars à 10:55

    Bonjour Jackline

    Comme tu l'as écrit le Corcovado et la statue du Christ Rédempteur se voient depuis toute la baie de Guanabara, il domine la ville. Lors de mon passage à Rio, je n'y suis pas monté, ce n'était pas ma tasse de thé !

    Belle journée

     

    18
    Samedi 11 Mars à 13:50

    Vraiment une ville magnifique et étonnante à découvrir
    et ce Christ immense qui essaie de veiller à toute cette foule, vous essayer de l'inégalé !!! ou bien !!!!
    bisous et bon weekend

    17
    Vendredi 10 Mars à 19:58

    Bonsoir Jackline

    Bon reportage sur le Corcovado lieu incontournable de Rio ! de la haut belle vue sur la ville et son emblématique stade !  Bon week end  bises 

    16
    Vendredi 10 Mars à 18:50

    Tu as bien raison de voyager , aller au contact d'autres cultures doit rendre les gens plus tolérant car on se fait des clichés quand on ne connait pas les autres pays ;) Rio doit être une ville superbe.

    Bon week-nd Jackline bise (:-*

    15
    Vendredi 10 Mars à 17:50

    j'ai fait ce circuit du Brésil deux fois il y a bien longtemps;

    non pas top de dégats; le plus dur, pas de courant pendant 2 j, donc ni chauffage, ni net ni télé, ni tél portable (batterie vide)

    bonne soirée, Jackline

    14
    Vendredi 10 Mars à 10:48

    Ceci est un copié-collé

    Bonjour les amis,

    Un petit mot pour vous dire que je ne vous abandonne pas. Je passe lire vos billets même si je ne laisse pas de commentaire. Toujours très occupée par la paperasse et les dossiers CARSAT, MDPH, APA et maintenant A2GR. Zeus n’a pas épargné la Bretagne et lundi dernier, dans ma campagne bretonne, j’ai revécu les souvenirs de Lothar en décembre 1999 quand j’habitais encore dans les Yvelines. Des dégâts mineurs sur le portail électrique, quelques pièces se sont fait la malle, le châtaigner a tenu le coup, alors que dans le village, quelques arbres ont été déracinés, tout comme certaines toitures qui ont perdu quelques ardoises ou plaques de tôles. Impressionnant en terre, même si je suis une habituée des tempêtes sur mon île. Le fort coup de vent à l’île de BATZ était passé la veille.

    Je continue à écrire la suite des aventures de Meg, l’inspiration revenant doucement.

    A bientôt et profitez du beau temps qui ce matin tente une belle percée.

    13
    Mercredi 8 Mars à 20:37

    magnifique reportage comme toujours, vous êtes très bien en photos - bonne fin de semaine - bises mamy Annick

    12
    Mardi 7 Mars à 13:06

    Tu as eu de la chance. La vue sur Rio était bien dégagée. L'ambiance était sympathique.

    De beaux souvenirs pour toi et un bon aperçu pour nous.

    Bonne semaine.

    Bise, michel

    11
    Nadette
    Lundi 6 Mars à 14:56

    On voyage avec toi 

    je serais épuisée de marcher tout le temps ...

    magnifiques photos du Brésil 

    j'adore ces petits trains qui montent ..... 

    je ne fais pas autant de photos ....

    450 .... 

    bisous à toi jackline 

    10
    Lundi 6 Mars à 13:37

    Coucou Jackline, merci pour ce beau voyage. Quelle vue magnifique tout en haut près du Christ.. il ne faut pas avoir le vertige.. plus de 200 marches j'aurais comme toi préféré l'escalator. Magnifique vue aussi depuis votre hôtel. Sympa la balade en petit train et la musique nous met dans l'ambiance.

    Un beau partage..

    Bon début de semaine à tous les deux et bises tout plein

    chatou

    9
    Dimanche 5 Mars à 23:22

    ah ça doit être quelque chose, mon ami pierre l'a fait aussi, m'avait raconté mais lui est monté à pied les 200 marches !

    y a une vue magnifique de là haut ! je trouve qu'il y a de la pollution on dirait par rapport à quand il y etait allé ?? en 2008 je crois ou 2009 je ne sais plus .. il avait fait argentine, chili et bresil etait parti 3 mois .. passer l'hiver au chaud ! mais en baroudeur.. avec un pote en argentine à fait le chili tout seul donc s'est ennuyé, ensuite a connu des gens est parti voir les chutes d'iguasu et après a rejoint un pote au brésil..  est rentré pleind de souvenirs ...

    merci du partage.. on voyage !

    un bon dimanche soir et un gros bibi flo

    8
    brissoumiche
    Dimanche 5 Mars à 16:45
    tres beau voyage et de bon souvenirs je pense on voyag avec vous
    7
    Marie-France
    Dimanche 5 Mars à 13:29

    Bonjour Jackline

    Je te remercie pour ces photos du christ à Rio que l'on voit souvent en représentation du Brésil. Cela doit etre impressionnant de le voir de près. Je te souhaite un bon dimanche de fete des grands-mères.

    6
    Dimanche 5 Mars à 12:33
    Tu es ravissante
    Impressionnante cette statue
    Bon dimanche après-midi
    Gros bisous
    5
    Dimanche 5 Mars à 12:17

    Bonjour Jackline

    LE lieu inévitable à visiter !

    moi je me suis contentée du Monument de Galtz en Alsace ! lol !

    j'avais fait un billet et par contre regarde la vidéo que j'avais rajoutée, elle est impressionnante, en direct de Rio !!!

    ICI

    Merci pour ton partage

    Bises, bon dimanche

    (si tu veux voir la fête du mimosa de l'IO, elle est en ligne chez moi) 

     

    4
    Dimanche 5 Mars à 11:14

    J'ai bien aimé ce reportage. On est vraiment au coeur de l'action, à la fois par les explications et par les photos très représentatives, sans parler des vidéos qui permettent de voir et d'entendre l'ambiance qui règne.

    Bon dimanche Jackline et bonne fête des grands-mères !

    Bises

    3
    Dimanche 5 Mars à 08:48

    Toujours un super reportage avec des explications très intéressantes et de belles photos.

    Je rigole car, en voyant vos postures "christiques" vous me faites penser à macron dans ses délires ... sarcastic

    Merci de me faire voyager !

    Bon dimanche, dans la tourmente mais on n'oublie pas les grands-mères !
    Avec des bisoux, ma chère jackline

    2
    Dimanche 5 Mars à 08:27

    et c'est génial....de la famille par là-bas....Image associée

    1
    Dimanche 5 Mars à 08:17

    Hello Jackline

    C'est un endroit tellement touristique qu'il faut réserver souvent plusieurs jours à l'avance sans savoir s'il va faire beau ou pas... Comme tu dis en individuel c'est encore plus difficile. Nous n'avons pas pu voir Alcatraz à l'époque car aucune place le jour même...et la journée de libre suivante était dans une semaine.

    L'endroit du jesu est spectaculaire et on aimerait sans brume et sans nuage pour découvrir cette baie fantastique....

    Quand on avait été à l'aiguille du midi ce fut le cas...par contre mon beau frère et ma belle soeur n'ont rien vu une fois la haut, les nuages étaient dessous l'aiguille.

    Quand on sait le prix que cela coute, ça fait râler !

    Ce petit train que vous avez prix est fantastique, il met tout de suite dans l'ambiance..

    Bonne fete des grands mère et bon Dimanche

    bizz

    Pat

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :