• Suite de nos visites de Rangoon le 12 mars

    Nous voici sur le point de visiter le joyau de la Birmanie je veux parler de la superbe et immense Pagode Shwedagon de Yangoon (c’est le nouveau nom de Rangoon, ancienne capitale lors de la colonisation britannique entre 1885 et 1948)…

    Nous y arrivons vers 17 heures, la chaleur est moins forte, le soleil décline...(selon notre guide, c'est la meilleure heure...) Nous sommes déposés par notre mini-bus devant l'entrée, et prenons un des ascenseurs qui permet d'accéder directement à la grande plateforme (il y en a deux, plus un escalator) Notre guide paye nos tickets d'entrée.

    puis nos déposons nos chaussures dans un endroit où elles sont stockées et gardées, on nous remet un ticket, plus un badge autocollant à mettre sur nos vêtements, bien en évidence…

     

    Dès que nous arrivons sur la plateforme, nous sommes émerveillés par le lieu, les centaines de pagodons, d'autels...Unique, fantastique...Et au centre, l'immense et impressionnant stupa couvert d'or...Nous commençons la visite comme il se doit dans le sens des aiguilles d'une montre

    La pagode Shwedagon  (Shwe = or, dagon = ancien nom de Rangoon) est un stûpa remarquable situé sur la colline de Singuttara à Rangoon, en Birmanie. Ce lieu saint bouddhiste est le premier centre religieux de Birmanie car selon la légende, il contient des reliques de quatre anciens Bouddhas, dont huit cheveux du Bouddha Gautama

    la pagode Shwedagon depuis la colline, domine tout Yagoon, la capitale de la Birmanie, du haut de sa flèche dorée de 98 mètres, incrustée de 7000 diamants, rubis et saphirs. Une pure merveille ! La surface totale de la pagode est de 5 ha, ce qui la place dans les premiers rangs des édifices religieux dans le monde

    Le site est composé de 72 pagodes, 64 petits pagodons, et  4 grands temples salles de prières, situés aux 4 points cardinaux. Mais le joyau du site c’est la pagode principale. Haute de 98 m, elle est recouverte de plaques d’or (une tonne d’or pur !).

    Sur la flèche se trouve une sorte d'ombrelle, appelée le hti, (qui couronne le stupa) où sont accrochées 1065 clochettes d'or et 420 clochettes d'argent ainsi qu'une girouette ornée de pierres précieuses. Elle se termine par le seinbu, une petite sphère d'or incrustée de milliers de diamants et d'un gros diamant de 76 carats qui se colore selon les reflets du soleil.

    photo du Net

    Outre les 60 tonnes d’or employées dans l’édifice des multiples temples, on trouve également d’autres pierres précieuses comme le rubis, le saphir, le diamant dans ces temples. Une tonne d’or pur recouvre la partie supérieure du stupa .

     
       

    photos du Net

    Les splendides statues de bouddha et d'autres statues de jade et de de bronze ornent les temples et pagodons de la pagode.

       
       

    Selon la légende, le Bouddha fit don de huit de ses cheveux à deux marchands birmans qui lui avaient donné à manger. A leur retour, le roi décida de les conserver au sommet d’une colline, à l’endroit où d’autres reliques d'anciens Bouddhas avaient été enterrées, et l’on érigea au dessus d’elles un immense stupa en or.

    Les monarques successifs ont embelli l’édifice, certains d’entre eux faisant don de leur poids en or pour le recouvrir.  Le stupa est aujourd’hui couvert par 9000 plaques d’or massif !

    La Shwedagon, ce n’est pas seulement une pagode. C’est une cité, une ville dans la ville,  surmontée de flèches étincelantes, avec des centaines de petits stupas, d’autels, et de pavillons.

     

    La ferveur des birmans qui viennent pour y prier, déposer des offrandes, est impressionnante...

    Des dizaines de moines, de nonnes, des délégations entières sont là, défilent, prient, se recueillent…

       
       

    Certains "vénérables" arrivent en chaises roulantes avec tout un cortège d'accompagnants  et sont amenés dans des temples où des fidèles les suivent et prient en chantant.. des files de moines et de nonnes suivent aussi..

    Le site abrite deux cloches particulièrement énormes:


    -- la cloche Maha Gandha offerte par le Roi Singu Min en 1779, pesant 84 tonnes, et sur laquelle figurent 12 lignes d'inscriptions au sujet de l'illustre donateur,

    En 1825, pendant la deuxième guerre anglo-birmane, les Britanniques enlevèrent la cloche de Singu pour la ramener comme trophée de guerre... Mais, le bateau qui la transportait à Calcutta coula dans le fleuve Yangon. Les Britanniques tentèrent en vain de la récupérer. Mais, les Birmans eurent plus de succès et replacèrent la cloche à son emplacement initial dans la pagode.

    La Pagode Shwedagon à Yangon abritait une cloche encore plus volumineuse qui avait été offerte par le Roi Dhammazedi en 1484. Selon la légende, la grande cloche de Dhammazedi pesait quelque 300 tonnes (?) sarcastic. En 1602, Filipe de Brito, un mercenaire portugais, tenta de la déménager à Thanlyin, pour faire couler le bronze afin d'en faire des canons. Le bateau qui la transportait coula en cours de route. Depuis lors, on n'a jamais pu la retrouver précisément ni la récupérer.  Elle git toujours au fond de l'eau..Ce serait la plus grosse cloche au monde.

     

    (je pense qu'il doit y avoir un petit problème avec l'histoire de cette cloche si elle a jamais existé...Elle ne pouvait pas être transportée et mise sur un bateau avec les moyens de l'époque... 300 tonnes, c'est impossible ! sarcastic)

    -- et la cloche Maha Tissada Gandha ("grande cloche à trois tons") offerte par le Roi Tharrawaddy Min en 1841

     

    Cette deuxième cloche, est une réplique de la première, offerte par le roi Tharrawaddy en 1841, elle pèse 42 tonnes

    Au nord-est, on peut aussi voir l'arbre sacré de l'illumination… Là où Bouddha aurait atteint la sagesse suprême

    La statue de Bouddha recouverte d'or

    sous l'arbre "Bodhi" (ficus religiosa, aux feuilles caractéristiques en forme de coeur). la feuille de l'arbre Bodhi est légèrement plus grande que celle du banian.

    des statues de Bouddha et de Nats, et d'animaux sacrés sont partout.. Du Bouddha et encore du Bouddha ouchyes

    ici un bouddha couché de 8 m

       
       
       
       

    dans les pavillons ouverts et près des pagodes et pagodons, les statues sont innombrables, y compris celles des Nats, (esprits sacrés bienveillants) sans oublier les shunts, gardiens de temples (statues de lions symbole de la puissance de Bouddha)

       
       

    A cette heure, des centaines de Birmans y viennent pour rencontrer des amis, prier avec ferveur. Les salles de prière sont très remplies, on sent une réelle dévotion

    Le stupa central est entouré de 72 stupas plus petits, de nombreux temples et pavillons, mais aussi de boutiques (astrologues, écrivains publics, vendeurs d'offrandes, de feuilles d'or, d'objets de culte). Des prières sont diffusées dans l'enceinte centrale...

       
       

    Tous les matériaux sont utilisés : la brique, le béton, le bois, la pierre, les métaux ...

       
       

    Les plafonds, piliers et portiques d'entrée sont décorés de sculptures,

    Un pagodon orné de tableaux illustrant les vies antérieures du Bouddha, décorations présentes dans toutes les pagodes. (au fond sur la photo)

       

    Selon la coutume, il faut arroser la statuette de Bouddha pour éteindre les flammes des souffrances...Devant chaque autel planétaire (il y en 8) Les gens arrosent les statues de Bouddha autant de fois qu’ils ont d’années devant l'autel correspondant à leur mois de naissance et à l'animal qui lui est attribué.

       

    La pagode est vieille de 2500 ans mais elle n’a pas perdu sa grandeur ni sa beauté. Elle est en perpétuelle restauration, il y a des échafaudages un peu partout

    Et il y a le cérémonial du balayage...des dizaines de femmes volontaires bénévoles passent des balais pour nettoyer le marbre, elles se mettent en rangées, poussant leur balai devant elles...Balayer leur font gagner des mérites pour leur future réincarnation...Pourquoi n'y a t-il que les femmes ?..on a pas la réponse...il parait qu'il y a aussi des hommes, mais on en a pas vu...

       
       

    Le soleil décline...le couchant illumine et irradie la pagode et ses padogons

     

       
       

     La nuit commence à tomber, et les lumières s'allument...Cela donne un côté féérique à la pagode... avec toutes les bougies allumées en un long ruban

       
       

    Nous la quittons au moment où tout l'ensemble de la pagode est illuminé

    La pagode dorée Shinsawpu, qui se trouve près du grand stupa

    Nous repartons vers notre hôtel, passant devant le parc proche de l'hôtel de ville, avec les jets d'eau et l'obélisque de l'indépendance éclairés...

     Maintenant, on a hâte de dîner, et puis dodo !!  Je vous laisse regarder les photos et la courte vidéo, en attendant de partir visiter la ville demain...ce sera dans le prochain article si vous voulez bien.. Merci de vos commentaires toujours appréciés...

     
     
    Technorati

    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique